Kaporo Rails: en plus des contributions obligatoires, l’UFDG dévoile son plan d’aide d’urgence pour les déguerpis

0
2219

Les opérations de déguerpissement  en cours à Kaporo Rails, ont largement dominé les débats de ce samedi 2 mars à l’Assemblée générale de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) à Conakry.

«La direction nationale a décidé que c’est une obligation pour tous les responsables de l’UFDG de contribuer [pour les victimes de Kaporo Rails]. Si tu es membre d’un comité de base, d’une section, d’une fédération, pour toi, c’est une obligation. Ce n’est pas à dire que si tu en as les moyens ou pas. Tu es obligé de contribuer parce que tu es responsable de l’UFDG », a affirmé Alpha Boubacar Bah, un des responsables de l’UFDG.

Dans son intervention, Kalémoudou Yansané, un des vice-présidents de l’UFDG, a fait savoir que les dons collectés vont être distribués à toutes les victimes sans tenir compte de leur appartenance politique : « nous allons contribuer pour Kaporo Rails sans distinction de race,  de parti politique ou de région. Ceux  qui sont sinistrés à Kaporo Rails sont des Guinéens. C’est vrai qu’à Ratoma la majorité des citoyens sont de l’UFDG, mais même s’il y a un seul du RPG nous allons le respecter en tant qu’humain.»

Des députés issus du parti ont contribué à hauteur d’un million et Cellou Dalein lui-même a donné une enveloppe de 10 millions GNF. «Hier, il y a eu une réunion au niveau du parti. Les députés qui étaient sur place ont fait une forte contribution. Chaque député a versé, pour la solidarité SOS Kaporo Rails, 1 million GNF. El hadj Cellou Dalein Diallo m’a envoyé une enveloppe de 10 millions GNF », a-t-il confié.

Une fois tous les dons collectés, ils seront remis à la mairie de Ratoma pour les distribuer aux victimes, en priorisant les élèves : « nos opérateurs économiques sont en train de chercher du riz et de l’huile. Et lorsque tout cela sera réuni, nous irons vers la commune de Ratoma qui, à son tour, va distribuer ces dons sans tenir compte des appartenances politiques. Mais la priorité sera donnée aux élèves. Il y a des élèves qui sont déguerpis et qui doivent faire le baccalauréat, d’autres le BEPC. Nous ferons tout pour que leur scolarité ne soit pas sacrifiée cette année. Ce sera la première priorité. »

Puis, il lance un appel à ceux qui ont des maisons afin d’accueillir les déguerpis : « nous lançons un appel aux sages qui ont des maisons non-occupées de bien vouloir accorder, je dirai même l’asile, à ces citoyens sinistrés.»

Lire vidéo: