Kassory à Alpha : « Il est une chance pour la Guinée. Imaginez, deux mille milliards en deux ans à investir dans les collectivités »

février 15, 2019 3:55

Le président de la République Alpha Condé a annoncé jeudi 14 février devant les élus locaux lors du lancement des travaux des états généraux de la décentralisation et le développement local, une projection de financement  des collectivités locales de 2019 à 2020 de mille milliards de francs guinéens. Ce vendredi 15 février, son Premier ministre Ibrahima Kassory Fofana, sur la base d’un calcul, a corrigé ce chiffre à la hausse. Ce dernier parle plutôt de deux mille milliards de francs guinéens. Lisez !

«L’AFD (Agence Française de Développement) et la BM (Banque Mondiale) ont déjà exprimé leur grand intérêt à nous soutenir. Je suis heureux de trahir la directive du chef de l’Etat qui n’aime pas souvent qu’on fasse des annonces. Mais, comme nous parlons de développement participatif, nous parlons de la gestion collégiale de notre pays, on n’a rien à vous cacher. Le président Alpha Condé a dit hier que la projection est de mille milliards de francs guinéens.  Je voudrais noter que c’est deux mille milliards de nos francs. Parce que la BM m’a confirmé 40 millions de dollars et l’AFD aussi a confirmé 10 millions d’euros. Au total, les projections dont nous disposons des différentes recettes, je peux présager que les 15% vont aboutir à 650 milliards pour 2019 et 700 milliards pour 2020. En faisant le compte, nous parlons de près de deux mille milliards de ressources à la disposition des collectivités.  Le président Alpha Condé est une chance pour la Guinée, imaginez deux mille milliards en deux ans à investir dans les collectivités. Aucun contrat de travaux ne sera signé à Conakry, il s’agit d’impulser le développement à la base pour créer un entreprenariat local en donnant du travail à nos jeunes et permettre à nos femmes d’avoir accès à nos ressources publiques grâce à cet investissement dans les projets d’infrastructures qui concourent à l’amélioration des conditions de vie des populations. Je vous rassure que vos recommandations ne seront pas des vœux pieux, elles seront prises au sérieux et elles seront appliquées dans la mesure du possible par le gouvernement», a-t-il expliqué.