Kassory annonce la construction d’un centre d’appui à l’entrepreneuriat et à l’insertion professionnelle à Boffa

octobre 29, 2018 11:24
0

Le Premier ministre, chef du gouvernement a officié le lancement des travaux d’une société d’exploitation industrielle de bauxite à Boffa ce dimanche 28 octobre 2018. Une cérémonie que Kassory Fofana a mise à profit pour inviter la communauté à prendre soin des nouvelles installations qui seront faites sur leur sa et dont elle sera la première bénéficiaire.

« Le bénéfice sera à vous. Les écoles et hôpitaux qui seront réalisés démarreront ici. Les forages d’eau potable, par la volonté de Dieu, seront obtenus. Les petites mosquées et églises seront également construites. Ce que je vous dis-là, je suis porteur du message du Pr Alpha Condé. Voici l’ambition qui l’anime. Et c’est ce qu’il a dit aux partenaires chinois qui sont venus investir ici », a-t-il placé à l’entame de sa communication dans la langue du terroir.
Poursuivant, le chef du gouvernement a intimé aux présidents de districts et chefs secteurs locaux de ne pas accepter de fournir les certificats de résidence à ceux-là qui viendront chercher du travail sans qu’ils ne soient originaires de la localité où s’implante la société minière.
« N’acceptez pas que ce qui s’est passé à Katougouma se reproduise ici. (…). S’ils le font contre 5 ou 10 mille francs, c’est pour les mettre en poche et au même moment, ils font perdre des millions aux jeunes de la localité », a expliqué Ibrahima Kassory Fofana devant une foule en liesse.
Rappelant de passage que le président Alpha Condé nourrit de grandes ambitions pour le pays, il a déclaré que le compte de l’Etat veut que ces projets, partout où ils s’installent, profitent en premier chef aux autochtones.
« Alors, nous confions ce projet aux sages et aux jeunes. Vous devez le préserver à tout prix. En termes de formation en vue de mieux qualifier la main d’œuvre locale, nous allons voir les voies et moyens qui puissent favoriser cela, comme ce que nous venons d’inaugurer à Boké avant hier. S’il plait à Dieu, nous allons réaliser un tel ouvrage ici à Boffa qui va former les ouvriers, pour que quand un projet dit qu’il a besoin de 100 maçons, 100 plombiers ou 100 menuisiers, que les 80% viennent de Boffa », a-t-il affiché.