Kassory-Antonio : la grande escalade !!!

0
520

Deux hommes, deux figures de proue a priori compatibles, sont devenues aujourd’hui presqu’inconciliables par la force des intérêts immédiats et futurs.

L’un incarne le pouvoir exécutif, l’autre, le monde des finances et des affaires.

Au cœur de cette inimitié entre ces deux mastodontes qui se sont liés pourtant amitié depuis plus de trente ans, un homme, un certain Salifou « Super V » Camara qui cristallise tout.

La goutte d’eau qui a débordé le vase  

En dépit de l’entente et des complicités de façade que les deux hommes s’efforcent d’afficher en public, il faut dire que le climat entre les deux camps est devenu particulièrement délétère depuis quelques temps.

La récente nomination de Super V comme membre du Conseil d’Administration de Webb Fontaine Group, cette nouvelle super structure taillée sur mesure afin de le recaser après sa chute de la tête de la Feguifoot, n’a guère arrangé les choses. Ce come-back aux affaires publiques de la part de l’homme de Taouyah, qui intervient dans un contexte de crise sans précédent à la féguifoot, au lieu d’être perçu comme une délivrance, a plutôt été vu comme des subterfuges visant à fragiliser Antonio Souaré et à déstabiliser l’instance faitière du football guinéen.

C’est dans ce contexte mal saint que le président Alpha Condé a effectué son déplacement pour Nouakchott, en Mauritanie où il devait assister, en compagnie d’autres chefs d’Etat et de Gouvernement, aux cérémonies d’investiture du président nouvellement élu Ghazouani.

Pendant ce temps à Conakry, la guerre des nerfs entre les deux camps fait rage par presses interposées ainsi que sur la toile. Le président Condé étant absent du pays, ses proches collaborateurs dont un certain ‘’Comlam’’ prennent l’initiative d’agir pour éviter le pire.

Du côté du quartier Téminètaye où se trouve le siège de la Féguifoot, dans l’entourage de Antonio, les esprits commencèrent à se surchauffer. Tard dans l’après-midi du mercredi 31 juillet, un membre du premier cercle du président de la Féguifoot, sous l’effet de la montée de l’adrénaline, décide de monter seul à l’assaut du camp Kassory via un poste au vitriol sur la toile. La messe est ainsi dite.

Les représailles du camp Don Kass sont immédiates

Dans les heures ayant suivi ce poste qui est rapidement devenu viral malgré sa suppression plus tard par son auteur, les représailles ne se sont pas faites attendre dans le camp adverse. Du berger à la bergère, le Conseiller personnel du Premier ministre Kassory, Chérif Haïdara communément appelé ‘’Chérif de Washington’’ qui s’estime offensé par le contenu dudit poste, saisit de l’affaire son Conseil, Me Almamy Traoré. Immédiatement, celui-ci introduit en son nom une plainte contre le commandant Mohamed Sogoboly Bangoura, le présumé auteur de ce poste,  Moh Soumah et autres auprès des Services du colonel Moussa Tiégboro pour ‘’diffamation, dénonciation calomnieuse, atteinte à la vie privée…’’

Le même jour du mercredi 31 juillet, tard dans la soirée, le commandant Mohamed Sogoboly Bangoura est cueilli par les hommes du colonel Tiégboro à Kaloum et placé en garde-à-vue dans les locaux des services anti-drogue avant d’être déféré vendredi à la Maison Centrale de Coronthie. Son arrestation fait rapidement le tour de la capitale.

Chérif Haïdara décidé à laver son honneur  

Rentré la veille d’un déplacement du Nigéria, le Conseiller perso. du Premier ministre s’est rendu le jeudi 1er août à son bureau de la Primature. Ivre de rage, il y affichait une détermination sans faille à faire rendre gorge à ceux qui ont ‘’attenté’’ à son honneur et à sa dignité.

« J’étais dans l’avion entre Nigeria et la Guinée. À ma descente à Conakry, ce sont mes enfants qui m’ont appelé pour m’en informer. J’ai été touché dans mon honneur et ma dignité. C’est pourquoi, je me battrai de toute ma force et jusqu’à mon dernier souffle pour que mon honneur soit rétabli… », martèle ce proche collaborateur du Premier ministre Kassory.

 Sur les éventuelles conséquences que ce jusqu’au-boutisme pourrait avoir sur la qualité des relations entre son mentor, le Premier ministre et Antonio Souaré dont Sogoboly est l’un des soutiens indéfectibles, Chérif de Washington reste droit dans ses bottes et croit dur comme acier quant à la solidité des relations entre les deux hommes.

«Je crois en une chose, c’est que le Premier ministre a toujours dit à son chef qu’il ne va jamais s’interposer entre Super V et Antonio Souaré. Les deux sont tous ses amis. D’ailleurs, C’est le Premier ministre Kassory qui a conseillé à Super V de s’éloigner du football. Au plus fort de la crise entre Super V et Antonio autour du contrôle de la présidence de la Féguifoot, Kassory Fofana a initié une médiation à l’amiable sur recommandation de l’autorité. Depuis Paris, il a joint Antonio Souaré pour l’exhorter à résoudre son différend avec Super V en famille… Pour ma part, je veux un démenti officiel », a confié le Conseiller personnel du PM.

Mandat d’arrêt contre Moh Soumah

Sogoboly étant placé sous mandat de dépôt, un mandat d’arrêt a été décerné via Interpool contre Moh Soumah qui vivrait à Dakar, au Sénégal…