Kassory commence par une violation de la constitution guinéenne.

mai 24, 2018 8:39
0

Le nouveau premier ministre Ibrahima Kassory Fofana a été installé dans ses fonctions ce jeudi. Seulement voilà, le premier ministre qui a dit dans son discours faire de sa priorité « la lutte sans merci contre la corruption » a oublié de déclarer ses biens avant d’entrer en fonction. Selon plusieurs sources proches de la cour constitutionnelle, Kassory Fofana n’a pas déposé,à date, la liste de ses biens.

Or, l’article 36 de la constitution stipule que « les Ministres avant leur entrée en fonction et à la fin de celle-ci déposent à la Cour Constitutionnelle la déclaration sur l’honneur de leurs biens. »

Ainsi, si le président de la République a un délai de 48 heures après son investiture pour faire la déclaration de ses biens, la constitution oblige tous les ministres (premier ministre y compris) à faire leurs déclarations avant la passation de services.

Selon certains observateurs, Kassory Fofana est moins mis en cause que le secrétaire général du gouvernement Sekou Kissi Camara, qui a dans ses prérogatives le pouvoir d’installer les ministres dans leurs fonctions.Et avant d’installer un ministre, il doit s’assurer si le ministre nommé s’est acquitté de son obligation constitutionnelle de déclarer ses biens au greffe de la Cour constitutionnelle. Ce contrôle ne semble pas avoir pas été fait au préalable par Sekou Kissi.

A rappeler que le président Alpha Condé, suivi par ses ministres, s’étaient soumis en 2015 à cette obligation constitutionnelle.