Kassory et la lutte contre la Corruption: les réserves de l’UFR

juillet 4, 2018 11:03
0

Porteur de la lettre de Politique générale de son gouvernement, le Premier ministre Ibrahima Kassory Fofana était devant les députés mercredi 27 juin 2018. Un programme axé, entre autres, sur la promotion du dialogue social et la lutte contre la corruption.

Cet autre pan de la présentation du chef du gouvernement rassure-t-il, quand on sait que la mise en place de la Haute cour de justice devant juger les hauts perchés de l’administration publique, peine encore à être effective.

En tout cas à l’Union des forces républicaines, on préfère attendre et de ne juger le Premier ministre à l’acte. «Je pense qu’il ne faut pas préjuger de ce qu’il a l’intention de faire. Il faut attendre les 100 premiers jours, les 6 premiers mois, la première année, pour voir si réellement il est sur la voie de ce qu’il a dit», soutient le parlementaire Ibrahima Bangoura.

Toutefois, fait-il remarquer, «si la Haute cour de justice n’est pas en place, il serait très difficile de juger les ministres et d’autres responsables du pays qui sont passibles de cette Cour».