Kassory : « L’Etat prendra toutes ses responsabilités pour le maintien de la paix »

0
408

Alors que les violences post-électorales ont déjà fait plus d’une dizaine de morts, selon les chiffres du ministère de la Sécurité, et près de 30 morts selon l’UFDG, le Premier ministre Kassory Fofana a assuré, dans une déclaration dont Guinéenews© détient une copie, que « l’Etat prendra toutes ses responsabilités pour le maintien de la paix, de la sécurité et de la stabilité du pays ».

Le Premier ministre poursuit en indiquant que l’Etat « ne ménagera rien pour protéger la vie sacrée de chaque citoyen ».

Dans cette déclaration, fruit d’une longue réunion de plusieurs membres du gouvernement dont le général Bouréma Condé de l’administration du territoire, Tibou Kamara de l’Industrie et Me Mory Doumbouya de la Justice, le chef du gouvernement attribue le déclenchement des violences post-scrutin à l’auto-proclamation « prématurée de victoire » d’un des candidats (Ndlr, Cellou Dalein Diallo). « Le bilan qui en résulte est lourd et nous interpelle tous individuellement et collectivement… Ce n’est pas cela la démocratie, ce n’est pas cela la Guinée à laquelle nous aspirons tous », a déploré Kassory. Et de promettre que « le gouvernement prendra ses responsabilités pour faire toute la lumière sur les évènements, identifier les auteurs et responsables de ces violences meurtrières et les traduire devant les juridictions compétentes. »

Kassory Fofana a également annoncé une nouvelle ère qui sera marquée « par une prospérité partagée [slogan de campagne du Président Alpha Condé], la poursuite et le maintien du dialogue avec toutes les forces vives… »

Présentant ses condoléances aux familles éplorées et souhaitant prompt rétablissement aux blessés, Kassory Fofana a appelé les populations au calme et à la retenue. A l’opposé, Cellou Dalein a indiqué ce dimanche qu’ « il n’y a pas d’alternative à la poursuite [du] combat ». C’est-à-dire la poursuite des manifestations contre Alpha Condé.