Kignebakoura/Siguiri: l’interpellation d’un responsable local provoque des violences

0
648
La voiture endommagée appartenant au substitut du procureur

L’incivisme est devenu une contagion dans la plupart des localités guinéennes et la violence persiste. C’est le cas à Kignebakoura, une localité située à une dizaine de kilomètres de la commune urbaine de Siguiri qui a été émaillée samedi de violences. Deux voitures dont celle du substitut du procureur près du tribunal de première instance de Siguiri, Cé Gamy, ont été endommagées, des cases calcinées et trois agents grièvement blessés.

Ces violences font suite à l’interpellation de Karinkan Traoré, le président de district de Kignebakoura. C’est ainsi des jeunes en colère ont érigé des barricades sur la route nationale Siguiri-Kankan, provoquant un embouteillage monstre pendant plusieurs heures.

Un responsable local, sous anonymat a confié à Guineenews que le président du district a été interpellé pour incitation à la violence contre le bureau exécutif de la mairie de la commune rurale de Kignebakoura.

Pour sa part, joint par notre rédaction, le substitut du procureur a déclaré que « j’ai remonté les informations à la hiérarchie, mais je n’ai pas trop d’éléments nécessaires pour communiquer ».

Aux dernières nouvelles, nous avons appris que deux jeunes manifestants ont été interpellés.

Pour rappel, c’est à Kignebakoura que la moto du sous-préfet Souleymane Camara a été calcinée lors de l’installation des exécutifs communaux le 13 octobre 2018.