Kindia : Abdoulaye Bah installé maire par ses militants à son domicile

octobre 31, 2018 8:48
0

Après la cérémonie de passation de service officiel entre les  conseillers  sortants entrants, Abdoulaye Bah qui ne digère pas sa colère, s’est fait installer ce mercredi 31 octobre 2018 comme maire élu à la tête  de la commune urbaine de Kindia à son domicile. Abdoulaye Bah,  conseiller élu et candidat déchu sur la liste de liste de l’UFDG (union des forces démocratiques  se  réclame toujours maire légitime.

Dans l’après midi, de ce mercredi 31 octobre 2018  pendant que les citoyens  s’inquiètent par rapport à la fermeture des boutiques et magasins et le manque de pain dans la ville, ce conseiller élu sur la liste de l’UFDG lui  a invité les militants de sa formation politique  pour procéder à son installation à son domicile sis au quartier wondima dans la commune urbaine.

Interrogé au terme de  la cérémonie avec une cocarde autour de son corps mais aucune écriture qui a prouve sérieusement qu’il est maire, Abdoulaye Bah dit qu’il a été installé officiellement par la population souveraine de Kindia.

« D’abord, il n’y pas a eu de passation, il y a eu parachutage, ce qui s’est passé illustre que Kindia a été minimisé, Kindia a été chosifié, Kindia a été ridiculisé, vous avez à la mairie de Kindia le préfet, des citoyens qui pour des raisons x viennent installer un citoyen qui n’a eu que 850 voix et s’opposent à celui qui a fait la campagne qui a fait tous les districts et quartiers, qui  a présenté son projet de société et qui a été plébiscité et qui a raflé 22 mille 143 voix ; voilà, le verdict, est ce qu’on peut accepter à ce 21e siècle qu’une opération de force, que ces gens puissent installer celui qui n’a pas été élu ? Aujourd’hui, certains citoyens de la ville de Kindia pas tous, sont venus m’installer officiellement comme maire à la tète de la commune urbaine ici chez moi dans mon domicile, c’est le peuple qui a décidé de défendre son suffrage » explique t-il.

Cette cérémonie n’a enregistré la présence d’aucune autorité de la place, mais  en dépit du  caractère « controversé » de l’approche, l’homme tient  toujours  mordicus à sa victoire politique. « Je ne décolère pas, je ne recule pas, je vais défendre ma victoire politique acquise le 4 février dernier à travers le vote massif des citoyens qui m’ont porté confiance, le monde entier sait qu’à Kindia, c’est Abdoulaye Bah de l’union des forces démocratique de Guinée qui a gagné ici  »,  ajoute-t-il.

Hormis cette position, l’homme a affiché devant quelques hommes de médias depuis son domicile privé quelques  grandes lignes de son projet développement de la ville qu’il compte entreprendre dans les jours à venir.
« Je vais d’abord rajeunir l’administration communale, travailler avec les cadres honnêtes, intègres, ensuite, retravailler sur le plan du marché, en construisant quelques bâtiments afin que les femmes puissent quitter complètement  la chaussée, et puis les voiries urbaines ; Kindia n’a pas de route, nous allons nous pencher sur cet aspect là-aussi ; l’eau dans les robinets  ne coule pas à tout moment, les populations ont soif, tous les jours, elles parcourent des kilomètres à la recherche de cette denrée, les écoles, les structures de santé et tant d’autres besoins seront réalisés », égrène Abdoulaye Bah.

Pour l’heure, ce candidat déchu ne compte que sur son domicile  privé pour mener à bien ses fonctions de maire légitime de Kindia. Il faut préciser que  dans cette équipe, l’homme n’est que seul, les noms de ses adjoints ne sont pas encore connus et deux de ses conseillers ont rejoint l’équipe de Mamamadouba Bangoura de l’UDG qui a été élu maire de la commune urbaine de Kindia.