Kindia : la mutuelle communautaire de croissance(MC2) vers la fermeture !

mai 23, 2019 9:41

La mutuelle communautaire de croissance de Kindia (MC2) ne parvient plus  à accorder de nouveaux  prêts à ses clients. Cette institution de micro finance à l’image de la MUFFA est confrontée  aujourd’hui à un véritable blocus en terme de prêts.

La présidente et les membres du conseil d’administration sont acculés par le directeur comptable qui leur demande de rembourser les 60 millions GNF de prêts contractés depuis plusieurs mois.

Selon les informations recueillies auprès du directeur comptable, la mutuelle MC2 fait face de nos jours à un blocus créé par certains dirigeants de l’institution notamment la présidente et ces complices qui auraient eux-mêmes contracté des millions de prêts qu’ils peinent à rembourser. Conséquence, aucun nouveau prêt n’est accordé aujourd’hui aux clients.

« J’ai été recruté comptable par cette institution en 2017. Mais après quelques mois, le directeur Richard a démissionné de son poste. Après analyse, le Conseil d’Administration m’a d’être à la fois directeur et comptable. J’ai assuré ces fonctions pendant deux ans sans problème. Mais l’année dernière, la présidente, Fatoumata Cissé et les autres membres du CA m’ont demandé des prêts. Elle seule a pris 40 millions, les autres 30 à 20 millions de prêts chacun en lieu et place des citoyens.

Depuis lors, aucun remboursement n’a effectué. Donc, il y a eu un blocus total puisque Afriland Banque qui est notre bailleur a catégoriquement refusé de décaisser un autre montant pour la communauté. Pendant ce temps, les clients nous acculent. Quand je les ai interpellés pour le remboursement immédiat, ils ont formulé une demande à la Banque partenaire Afriland qui contrôle la mutuelle dans le cadre du recrutement de me faire remplacer  par un autre directeur. Pensant que ce dernier viendra les protéger. Pour terminer, je tiens les membres du C.A de la MC2 de Kindia pour responsables de la situation parce qu’ils doivent de gros montants à l’institution et qu’ils refusent de rembourser », accuse Ibrahima Diabaté.

Interrogée la présidente  du CA de la mutuelle de croissance de Kindia rejette toutes ces allégations et qualifie les accusations  de « chantage » de la part du directeur comptable.

Selon elle, le blocus est dû à « un changement au niveau de la banque d’appui Afriland. La façon dont il nous octroyait de l’argent à changer. La procédure a complètement changé. Maintenant nous étions en train de nous mettre à jour pour la nouvelle formule. Mais l’acharnement de M. Ibrahima Diabaté s’explique par le fait que nous ayons demandé à  notre Banque d’appui de nous trouver un nouveau directeur puisque ce poste-là était vacant depuis deux ans. Nous voulons qu’il reste comptable. C’est là où le problème a commencé. Aujourd’hui, il nous accuse de contracter des millions à la place des clients. C’est du chantage pur et simple. C’est une façon de décrédibiliser l’institution. De toutes les façons, nous avons recruté un nouveau directeur et les clients auront des prêts dans les jours avenir », rassure  Fatoumata Cissé.

Selon une autre source très proche de l’institution ce dysfonctionnement est lié à un problème d’égo, un problème crée par certains membres du C.A qui ont recruté un autre directeur pour remplacer l’ancien afin que ce dernier ne puisse plus justifier leur gestion, et pour l’heure, cette mutuelle de micro finance ne fonctionne pas.