Kindia : Le pont de Sarakoléah  inquiète

0
966

Plusieurs ouvrages de franchissement de la ville de Kindia se trouvent actuellement en piteux état. Les ponts reliant les différents quartiers sont en train de céder petit à petit sous le regard impuissant des citoyens. C’est le cas, par exemple, du pont de Sarakoléah, devenu de nos jours un véritable calvaire pour les usagers.

Situé à l’extrême Sud de la commune urbaine, ce petit pont reliant le quartier Sarakoléah  aux autres quartiers de la vielle et le célèbre marigot koukou a cédé, il y a de cela plusieurs mois. En lieu et place des bétons, les citoyens ont mis deux troncs de palmiers pour faciliter la
la circulation sur cet axe. Mais malgré cette approche, cet ouvrage de franchissement donne toujours du fil à retordre aux usagers.

« Nous sommes très inquiets pour ce pont. Nous avons adressé des courriers auprès des autorités et même certaines ONG pour nous aider.  Mais, il n’y a pas eu de suite. Cette route est très fréquentée. Nous ne voulons pas que l’hivernage trouve ce pont avec cet état », s’inquiète Saidou fofana, le chef de quartier de Sarakoléah.

Chaque matin, ce pont est emprunté par plusieurs élèves pour aller dans trois grandes écoles à savoir le lycée 28, le collège Tafory et Cheik Anta Diop. Ici, ils rencontrent assez de difficultés pour la traversée. Hormis, les élèves, il y a aussi les citoyens de la localité.

C’est pourquoi, « si rien n’est fait pour reconstruire ce pont-là, le quartier risque d’être coupé de la ville ». D’ailleurs, outre son relâchement, ce pont est en train de devenir un dépotoir d’ordures, ajoute Ibrahima Kalil Sacko, citoyen de Sarakoléah.

Selon nos informations, l’état piteux de cet ouvrage de franchissement inquiète les responsables locaux qui sont en train de mener des démarches pour sa reconstruction. Car, aujourd’hui, cela constitue un véritable souci pour les habitants de ce quartier.