Kindia : le RPG arc-en-ciel miné par des clans rivaux

0
538

Les membres de la fédération du RPG arc-en-ciel de Kindia, divisés en clans rivaux, entretenus par les ministres Oyé Guilavogui et Cheick Taliby Sylla, continuent de se déchirer. Chaque camp voulant tirer le drap de son côté,  dans la perspective de la présidentielle du 18 octobre.

La guéguerre au sein du parti au pouvoir s’est même transportée dans les  quartiers de Kindia, dont les chefs sont devenus des pions sur l’échiquier dans cette bataille entre les clans rivaux, pour le contrôle de la fédération locale du RPG arc-en-ciel.

C’est ainsi que pour répondre à une sortie du ministre de l’Environnement Oyé Guilavogui, qui fustigeait le caractère ethniciste dans  la gestion de la fédération de Kindia, certains chefs de quartiers se sont réunis lundi dans la salle des délibérations de la commune urbaine pour fustiger ces propos.

A cette occasion, le porte-parole des chefs de quartiers s’en est pris ouvertement au ministre Oyé. « Le ministre Oyé veut saboter la coordination du RPG arc-en-ciel à Kindia. Nous n’accepterons pas cette situation.  Le fait qu’il se réclame comme étant  le parrain politique de la cité des agrumes, nous le rejetons. Nous ne pouvons pas le laisser agir ainsi. Le plus irritant c’est quand il dit que je ne veux plus qu’on parle de l’ethnie soussou à Kindia mais plutôt de la basse côte. Nous pensons que c’est anormal, parce que avant tout, nous restons ce que nous sommes », a déclaré Abdoulaye Camara, chef de quartier de Bamban.

Il n’en fallait pas plus pour que des femmes et jeunes du clan rival, répliquent à cette sortie des chefs de quartiers, la qualifiant  de démagogique, tout en  demandant  la démission  de ces chefs de quartiers.

« El hadj Mohamed Oyé Guilavogui a fait une adresse à l’endroit de certains chefs de quartiers, c’est à dire que les présidents des conseils de quartiers doivent arrêter de quémander, car cela peut nuire à leur réputation, d’autres ont pensé que c’était une injure. Pourtant il a raison, nous avons des collègues qui le font, celui qui se sent morveux se mouche, c’est l’attitude de ceux qui se fâchent, le ministre a été choisi par les jeunes et les femmes du parti pour présider le parrainage politique du parti à Kindia. Je parle au nom des trente-trois chefs de quartiers et les 13 districts, pour dire que nous sommes et demeurons pour des soutiens de Oyé Guilavogui et pour la cause du parti »,  souligne Moussa Diallo dit le Chinois, chef de quartier de caravansérail.

Hadja Fanta Fofana porte-parole des femmes  précise, quant à elle : « ceux qui extrapolent les propos du ministre Oyé au siège sont contre le parti. Ce qui les énerve, c’est parce que tout simplement il a été dit que toutes les actions seront désormais menées au siège du parti et non en dehors du siège. Nous réaffirmons notre soutien total au ministre pour la cause et l’intérêt du parti, notre engagement pour le RPG arc-en-ciel est indéterminé »,  à laisser entendre cette femme leader du RPG.

Il faut rappeler que ces derniers temps, le RPG arc-en-ciel est en perte vitesse, car le torchon brûle entre les militants et sympathisants de la même formation politique  à  cause d’un conflit de leadership au tour du parrainage politique de la ville à quelques semaines de la campagne présidentielle.