Kindia : le service de la protection civile manque cruellement de moyens

janvier 21, 2019 7:55

A Kindia, le service d’incendie et de secours  est aujourd’hui laissé pour compte, a constaté Guineenews©. Les sapeurs-pompiers de cette localité sont confrontés à d’énormes difficultés sur le terrain. Ils ne disposent que d’une seule et unique camionnette qui a une capacité de 3 mille litres seulement pour 33 quartiers et 13 districts que compte la commune urbaine. Et en cas d’incendie, ils prennent toujours  la direction des sources  à la recherche de l’eau afin d’intervenir pour limiter les dégâts.

Mise en place depuis 2013, le service d’incendie et de secours de Kindia souffre cruellement. Mais, malgré les maigres moyens dont ils disposent, ils occupent souvent les premières lignes de fronts en cas d’incendie. Pour la seule année de 2018, le service a mené 40 interventions sur le terrain avec tout le risque qu’ils en courent.

Le le commandant du service incendie et secours de Kindia dresse le bilan de cette année. « Depuis 2013, ce service a été mis en place. Nous avons en tout comme effectif 25 agents. Au cours de l’année 2018, nous avons fait 40 interventions  où il y avait une amélioration par rapport à l’année 2017. Par exemple en 2017, nous avons fait 52 interventions au cours desquelles, nous avons rencontré assez de difficultés. D’abord, les citoyens ne nous informent pas à temps. Généralement, quand il y a un incendie, les citoyens eux-mêmes cherchent à éteindre le feu quand ils sont débordés », a déclaré Jean Traoré.

Avec un effectif de 25 membres, M. Traoré dira que son service ne dispose que d’une seule camionnette d’une capacité de 3mille litres, pour une rapide intervention en cas d’incendie sur le terrain. Même cette camionnette  ne répond pas aux critères d’interventions. « C’est une camionnette sur laquelle on a mis une citerne justement pour un début d’incendie. Pour 33 quartiers, cette camionnette n’est rien parce que sa capacité c’et trois mille litres. Et dès que vous venez sur le terrain pour intervenir, vous ‘’crachez’’ une fois seulement. C’est fini et après les gens disent que les pompiers sont venus et ils n’ont rien fait alors que nous avons deux lances et ces lances donnent 400 litres d’eau par minutes. Imaginez dans  l’espace de 6 munîtes les 3 mille litres sont finis. Voilà ce qui nous rend la tâche difficile. Il faut que l’Etat nous aide à avoir un camion de grande capacité afin de faciliter notre intervention sur le terrain »,  ajoute le commandant du service incendie et secours de Kindia.

Au niveau de ce service, aucune adduction d’eau n’existe dans la cour. Les cours d’eau servent d’approvisionnement pour ce service. Or, aujourd’hui, ces principales sources d’eau sont en train de tarir.

Vu l’importance de ce service à Kindia, il urge de lui doter non seulement des ambulances mais aussi des camions citernes d’une grande capacité pour une action efficace sur le terrain.