Kindia : les nouveaux outils de la surveillance épidémiologique au cœur d’une formation des formateurs des acteurs de la Santé

août 29, 2018 8:35
0

Les travaux de l’atelier de formation des formateurs sur les nouveaux outils de la surveillance épidémiologique, se sont ouverts le mardi 28 août à Kindia.

Cette rencontre de six jours qui regroupe des  acteurs impliqués dans le cadre de la surveillance épidémiologique, vise à faire la révision, la standardisation et l’harmonisation des outils de collecte des données de la surveillance épidémiologique pour les maladies à potentielle épidémiologique et des événements de santé publique prioritaire ; former les agents du niveau central sur le remplissage de nouvelle version des fiches de collecte de données, sur les maladies et événements prioritaires version papier et le DHIS2… Au total 55 représentants des acteurs majeurs de la surveillance épidémiologiques prennent part à cette session de formation.

Il s’agit d’une initiative du ministère de la Santé à travers l’agence nationale de la sécurité sanitaire.

Selon Dr Moussa Koné, chef de département surveillance à l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire (ANSS), ces outils de surveillance permettent d’identifier et  noter tous les éléments essentiels se rapportant à un événement de santé.

«Nous souhaitons que ces participants vont s’approprier de ces outils parce que leur charge, c’est de démultiplier l’utilisation de ces outils au niveau opérationnel. Donc, il est important de connaitre et de comprendre ce que sont ces outils», a-t-il expliqué.

Cette rencontre s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des activités du programme de sécurité sanitaire mondiale. C’est un projet financé par l’agence sanitaire Américaine CDC à travers RTI international.

Dans son discours de circonstance, le directeur du projet EPIDETECT de RT, Dr Ibrahima Aboubacar Diallo a expliqué comment cette formation va dérouler: « à cette occasion grandiose qui marque un peu l’acheminement vers la mise en service de ces outils qui ont été travaillés en collaboration avec beaucoup d’entre vous ici pour leur harmonisation, leur révision. Afin que le pays soit doté, à ce jour, des outils qui sont harmonisés à tous les niveaux pour tous les utilisateurs. Il y aura trois jours sur la formation sur les outils en question et les trois autres jours seront consacré sur la partie électronique DHIS2.»

Il faut rappeler que depuis le 9 mai 2018, cette dernière version des outils révisés, a été présentée aux autorités du ministère de la Santé au cours d’un atelier organisé à cet effet en présence de l’ensemble des acteurs et partenaires de la surveillance. Une présentation qui a été faite en version papier et sur le DHIS2 avec une démonstration sur le remplissage.