Kindia/Minusma : le ministre Damantang remet le drapeau au bataillon Gangan 6

0
557

Cette remise du drapeau au bataillon Gangan 6 devant être déployé au nord du Mali, s’est déroulée ce jeudi 8 octobre au camps Samoreya, à Kindia, localité située à environ 135km de la capitale Conakry. C’est le ministre de la Sécurité, Damantang Albert Camara qui a présidé cette cérémonie en présence de plusieurs hauts responsables des forces armées.

Le colonel Sadiba Koulibaly, commandant du centre d’entraînement aux opérations de Maintien de la paix (CEOMP) est revenu sur les grands axes des formations dispensées aux éléments de ce bataillon lors de leur entrainement : « durant les dix mois passés, les éléments ont été soumis à d’intenses épreuves physiques, intellectuelles et morales. Parmi les nombreux thèmes dispensés, on peut mentionner le droit international humanitaire, les techniques d’état-major, les connaissances techniques et tactiques… Après plusieurs séances d’évaluation physique, intellectuelle et morale, 650 éléments ont été retenus dont trois compagnies mécanisées, une compagnie d’appui-soutien et un état-major pour constituer le bataillon Gangan 6, conformément aux nouvelles orientations du département des opérations de paix des Nations Unies. »

Pour sa part, le ministre de la Sécurité et de la Protection civile, avant de procéder à la remise du drapeau, a tenu à rappeler aux soldats du bataillon Gangan 6 leur rôle sur le théâtre des opérations.

« La République de Guinée a toujours exprimé sa solidarité dans un élan panafricaniste partout où le besoin s’est fait sentir. Les objectifs recherchés à travers le déploiement des soldats guinéens au Mali sont multiples : il s’agit tout d’abord de la concrétisation d’une des citations de feu Ahmed Sékou Touré stipulant que la Guinée et le Mali sont deux poumons dans un même corps.

Il s’agit aussi, à travers ces opérations, d’accroître les capacités opérationnelles de notre vaillante Armée. C’est pourquoi je vous exhorte au respect scrupuleux des obligations découlant du mandat de la MINUSMA, des règles d’engagement sans oublier les règles de comportement. Aucune transgression à ces dispositions ne sera tolérée… », a martelé le ministre Damantang Camara.