Kindia : un présumé coupeur de route mis aux arrêts

février 16, 2019 9:57

C’est ce samedi 16 février 2019 que la compagnie mobile de la sécurité routière a présenté à la presse un présumé coupeur de route mis aux arrêts dans la nuit du mercredi 14 février 2019.

Selon nos informations, l’arrestation est intervenue au cours d’un contrôle routier que la brigade mobile basée à Linsan a interpellé la voiture Renault Mégane immatriculé RC 1076 Z2 dans laquelle se trouvaient quatre jeunes en partance vers Mamou.

A cet effet, le commandant à la compagnie de la sécurité routière de Kindia, Jimys Niamey, revient sur les circonstances de son arrestation : « les gendarmes ayant aperçu quatre jeunes à bord du véhicule se sont intéressés pour une vérification. C’est ainsi qu’ils ont intimé au conducteur du véhicule de descendre et ouvrir le coffre pour une vérification. Le nommé Amadou Djouldé Diallo qui est devant nous étant assis à côté du conducteur lui a parlé en langue nationale que les gendarmes ont déjà soupçonné quelque chose. Il lui a demandé de démarrer rapidement afin de quitter les lieux.

C’est ainsi que le chauffeur a tenté de fuir avec ses amis. Les gendarmes ont pris la moto pour pourchasser la voiture. Immobilisés, les trois sont descendus de la voiture avec les armes. Ils sont rentrés en brousse. Mais, comme c’était la nuit, les gendarmes ont passé toute la nuit pour faire des recherches. C’est au petit matin qu’ils ont pu mettre main sur Amadou Djouldé Diallo a travers son téléphone portable ».

Selon le commandant de cette compagnie, cette voiture a été signalée dans plusieurs attaques à mains armées telle que l’attaque de Foulaya, de Friguiagbé et de Segueya où il y a eu des pertes en vies humaines et des biens emportés.

Au cours de l’interpellation de ce présumé coupeur de route, les gendarmes ont découvert une arme militaire de marque PMAK avec une boîte de chargeur garnie, un fusil de calibre 12 de fabrication locale, un pied de biche, une pioche, deux  téléphones portables, une tenue militaire, etc.

Après la présentation de ce présumé coupeur de route, il a été mis à la disposition  du Procureur de la République près le tribunal de première instance de Kindia avec le procès-verbal pour la suite de la procédure.  Les trois autres complices de Amadou Djouldé Diallo sont en cavale.

 Affaire à suivre…..