Kindia : Une femme enceinte meurt dans le calvaire du pont de Linsan

juillet 1, 2018 9:04
0

C’est une situation très inquiétante Quist passé au niveau du pont de Linsan sur la nationale numéro1 Kindia-Mamou qui a cédé il de cela quelques semaines. Ce pont commence à enregistrer des dégâts. Ce dimanche 1 juillet 2018, une femme en état de grossesse en provenance de Kérouané a trouvé la mort dans un bus à cause des interminables bouchons des véhicules dans ce lieu, a constaté la rédaction régionale de Guinéenews©, basée à Kindia.

Aujourd’hui, la traversée du pont de Linsan est devenue un parcours de combattant. Bien que des efforts soient en train d’être fournis par les autorités en charge des travaux publics en l’occurrence le ministre Naité pour réhabiliter cet ouvrage de franchissement, néanmoins, ce pont de Linsan donne énormément de fil à retordre aux usagers de la route. Le cas le plus récent de cette situation est celui de ce matin où une dame en état de grossesse en provenance de Kérouané pour Conakry afin d’accoucher n’a pas pu échapper aux obstacles de cet ouvrage. Cette femme a trouvé la mort dans un bus qui l’amenait comme témoigne ce passager qui est toujours bloqué depuis 6 heures de matin à cause des interminables bouchons.

« Ce matin, une femme en grossesse qui venait de Kérouané est décédé me dans le bus en voulant accoucher puisque la route était complément bloquée. Les marchandises et autres produits sont tous gâtés. Vraiment, il y’a de sérieux problèmes de traverser ici au niveau de ce pont », témoigne Aliou Sow.

La situation du pont de Linsan ne laisse aucune autorité indifférente aujourd’hui. Du sommet jusqu’à la base, chacun se démerde de sa façon pour essuyer les larmes des usagers. Tout récemment, après que le pont ait cédé, les autorités régionales de Kindia à la demande du gouverneur ont mis à la disposition des responsables de Linsan 50 militaires pour assurer la fluidité de la circulation au niveau ce pont.

Interrogé sur la mort de cette femme, le sous-préfet de Linsan apporte des précisions. « Cette femme dont on parle aujourd’hui était en grossesse mais elle avait aussi d’autres maladies dont on ignore, on ne peut pas dire exactement quelle a été la cause réelle de sa mort », a dit Lansana Bangoura.

Certes, il est très difficile de déterminer la cause exacte de la mort de cette dame en état de famille puisqu’aucun médecin n’était sur place pour investiguer autour cette mort.
Interpellé sur la situation de ce pont, le sous-préfet de Linsan est resté catégorique : « On ne peut pas responsabiliser l’Etat par rapport à cette situation, comme pour dire que cette perte en vie humaine n’est nullement imputable aux autorités compétentes même si tout laisse à croire que ce drame est lié aux interminables bouchons de Linsan que connaissent les usagers ces derniers temps », explique le sous-préfet Lansana Bangoura.

Pour sa part, le ministre des travaux publics, Moustapha Naité qui a rallié les lieux dimanche matin, a expliqué les circonstances entourant cette situation liée à la panne de batterie d’un camion-remorque, causant un grand embouteillage. C’est qu’il nous a montrés dans un entretien vidéo en direct alors qu’il était présent sur le terrain. Le ministre a reçu à faire dégager toute la route sur cette déviation de fortune en attendant la fin des travaux.