Kindia : une mosquée pillée et incendiée par des inconnus

août 19, 2019 6:14

Ce qui s’est passé dans la préfecture de Kindia est hallucinant. Il est impossible de croire que des êtres humains puissent le faire à plus forte raison des soi-disant musulmans. Dans le district de Khaliakhory, sis dans la commune rurale de Damakania, des inconnus ont incendié et pillé une mosquée avant de disparaître dans la nature.

Pour l’heure, les auteurs de cet acte horrible seraient en cavale, mais les enquêtes sont ouvertes par les agents de la brigade de recherche de la gendarmerie départementale pour les traquer afin qu’ils soient punis à la hauteur de leur forfaiture.

Les dégâts causés par ces inconnus sont importants : les accessoires du forage de la mosquée, les amplis pour la sonorisation, les tapis de prière ont été emportés par ces hors-la-loi avant qu’ils ne mettent le feu sur la mosquée quasiment consumée par les flammes.

 « Moi j’étais à la maison. Vers les 6 heures du matin, un des sages du conseil de la mosquée m’a appelé au téléphone me disant de venir urgemment que la mosquée a été brulée la nuit. A minuit, ils ont constaté un incendie dans la mosquée. Toute la mosquée était en flamme. Ils étaient incapables de l’éteindre. Après, nous sommes venus le matin, les gens se sont regroupés pour constater les faits. Et effectivement tout le bâtiment était consumé par les flammes », déplore Moumouké Sidibé, l’un des Imams de ladite mosquée.

Les habitants de ce district mettent en cause un frustré de leur localité. « Après notre constat, nous nous sommes dits qu’un étranger ne peut pas venir le faire. Ce n’est pas possible, parce que nous avons constaté que les tapis qui étaient-là ont été emportés, les amplis également, même la pompe du forage a été aussi dérobée. Donc, on s’est dit que celui qui l’a fait est probablement quelqu’un de ce district qui nous connait certainement. Nous avons fait appel aux autorités. Elles doivent donc prendre des dispositions pour clarifier les choses sur cet incendie », ajoute Moumouké Sidibé.

Selon nos informations, l’incendie est survenu pendant que le district était plongé dans l’obscurité.

Aujourd’hui, les habitants estiment que « (…) c’est un coup bien préparé par les auteurs qui l’ont très bien commandité avant d’agir sur le terrain en incendiant la mosquée. Mais, ils seront rapidement démasqués avant d’être sanctionnés à la hauteur de leur acte », rassure Abou Soumah, le président de district de Khaliakhory.

Pour l’heure, les enquêtes sont ouvertes par les agents de sécurité pour mettre le grappin sur les auteurs de cet incendie.