Kintinian/Siguiri: une prostituée meurt en pleins ébats sexuels

juin 11, 2019 10:44

Dans la nuit du lundi 10 au mardi 11 juin,  une prostituée a rendu l’âme en pleins ébats sexuels dans un motel à Kintinian,  dans la préfecture de Siguiri.  C’est ainsi, pour camoufler  ce drame,  deux personnes ont  voulu l’enterrer clandestinement. Elles seront aussitôt  mises  aux arrêts, a appris votre quotidien électronique Guineenews©, ce mardi 11 juin 2019.

C’est la nuit dernière que deux personnes ont été interpellées alors qu’elles tentaient d’enterrer clandestinement le corps d’une prostituée ayant trouvé la mort dans le motel « Benjamin ».

Sekouba Mara, le commandant de brigade de la gendarmerie de Kintinian explique les circonstances de leur interpellation : « Ce lundi 10 juin aux environs de 21 heures, nous avons eu l’information que deux jeunes ont été interpellés en voulant clandestinement enterré un corps. D’après nos enquêtes, le corps est celui d’une prostituée qui a rendu l’âme dans un motel. Ces individus ont voulus se débarrasser du corps tardivement la nuit. Et grâce à la vigilance de la brigade, nous avons mis main sur eux ».

Selon le médecin légiste, la mort de la prostituée est intervenue sous l’effet d’excitant. « La fille est une prostituée dans un motel selon nos informations. Elle a trouvé la mort dans la chambre. Nos vérification ont révélé que c’est une mort naturelle sous l’effet de l’excitant en plein rapport sexuel », a déclaré le médecin Abdoulaye Bachir Condé.

Agée de 35 ans, la défunte se nommerait Joséphine Dounamou. Elle est originaire de Lola.

Il y a quelques jours, c’est un ressortissant Burkinabé qui est décédé dans les mêmes circonstances dans un motel dans la sous-préfecture de Doko. Avec cette nouvelle mort, le débat sur la prolifération des motels dans les zones minières est relancé.