Kintinian/Siguiri: une série d’homicides volontaires dans les mines

0
566
Photo d'archives

En une semaine, il y a eu quatre morts à Bouré, Kintignan, a-t-on constaté sur place ce mercredi 21 novembre 2018. C’est le bilan de la criminalité et des éboulements de mines dans cette sous-préfecture située à Siguiri, à l’est de la Guinée.

 En effet, depuis le 16 novembre 2018, deux avis de recherche ont été lancés. C’est finalement ce mardi 21 novembre 2018 que le corps d’Alpha Barry, taxi motard, a été retrouvé dans une mine d’or dans le district de Setiguiyah.

Selon une source proche du dossier, le présumé assassin a avoué l’avoir poussé dans ce puits avant de partir avec sa moto. Pour l’instant, le présumé assassin est incarcéré à la prison civile de Siguiri.

Le deuxième cas est celui d’une dame en état de famille retrouvée dans une mine d’or remplie d’eau dans le district de Kofilani.

 Face à cette montée en flèche de la criminalité dans la zone aurifère de Kintinian, Balla Camara, le maire de la commune rurale, dit avoir pris des dispositions. « Avec la mise en place des brigades de proximité, nous sommes sûrs que ça peut aider la population à lutter contre cette criminalité. Et, il faut d’avantage une sensibilisation. »

 D’ailleurs, à cette criminalité, il faut ajouter les éboulements de mines. Ils ont fait deux morts dans la soirée du mardi 20 au mercredi 21 novembre 2018 dans le district de Didi.