Kipé: des échauffourées signalées entre forces de l’ordre et jeunes 

0
595
Depuis une bonne demie heure, des jeunes se pourchassent avec les forces de l’ordre au carrefour Kipé. Ces affrontements sont survenus en cette matinée de ce samedi 17 novembre 2018. Ce seraient des jeunes « amis » du béret rouge tabassé la veille à Bambeto à l’occasion de l’enterrement d’un jeune opposant tué le 07 novembre 2018 qui auraient voulu se mobiliser et “ brûler des boutiques”au carrefour de Kipé  pour venger leur ami, selon des témoignages recueillis sur place par Guineenews.
Alertées, les forces de l’ordre ont empêchée ces jeunes de passer à l’acte en les dispersant à coups de gaz lacrymogène. Pour l’heure, boutiques, magasins et autres services sont tous fermés même les étalagistes ont plié leurs étales et la circulation reste très perturbée.
Les véhicules qui viennent de Kaporo et de Bambeto rebroussent chemin avant d’arriver au carrefour « Centre émetteur » de Kipé. « Ce sont les amis du béret rouge qui a été tabassé hier à Bambeto qui sont venus se regouper dans l’intention de mettre du feu sur ces boutiques. Heureusement, les forces de l’ordre sont arrivées et les ont dispersés. Ce qui fait que tout le monde afermé” , a indiqué un citoyen sous couvert d’anonymat, rencontré sur place.
Même affirmation de la part d’un autre témoin qui indique:” ils veulent semer la pagaille parce que leur ami a été battu à Bambeto. Selon eux, ils vont le venger mais ils devaient aller à Bambeto et non pas ici”.
Pendant la poursuite, les forces de l’ordre ont procédé à quelques arrestations, a-t-on appris.
Jusque-là la circulation n’a pas totalement repris du côté de Kipé. Les véhicules qui viennent de Kaporo en direction de Taouya sont obligés de contourner vers les ruelles du quartier. Pour cause, la route qui mène vers Taouya est barricadé non seulement par les forces de l’ordre mais aussi par les jeunes manifestants.