Kiridi : «nous sommes inquiets de la montée de la violence verbale dans certains fiefs de l’opposition»

0
662

La mission conjointe Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), Union Africaine (UA) et l’Organisation des Nations-Unies (ONU) a rencontré ce vendredi 2 octobre la mouvance présidentielle à Kaloum.

Au sortir de la rencontre, le ministre secrétaire général à la présidence de la République Naby Youssouf Kiridi Bangoura a rappelé que la mission conjointe CEDEAO-UA-ONU est en Guinée pour montrer leur solidarité au peuple de Guinée et adjoindre à cela, des conseils vis-à-vis des acteurs politiques pour que l’élection du 18 octobre 2020 se déroule dans un climat paisible.

«La communauté internationale souhaite que l’élection présidentielle soit crédible et équitable en Guinée. C’est pour cela, cette mission est venue pour écouter tous les acteurs», a-t-il fait savoir.

Face aux revendications de l’opposition sur la transparence du scrutin présidentiel, le ministre Naby Youssouf Kiridi Bangoura dira ceci : «le président de l’UFDG, Cellou Dalein Diallo qui connait le système électoral et il a une garantie extraordinaire. Il est représenté de façon paritaire au niveau de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), il est représenté dans les 14 823 bureaux  de vote de la République. Ses représentants seront dans toutes les 38 Commission Administratives de Centralisation des Votes (CACV).  Il est impliqué dans toutes les étapes du processus électoral, de la distribution des cartes d’électeurs à la centralisation des résultats. Il n’y a pas mieux comme garantie plus celles-là», a-t-il indiqué.

Cependant, le représentant du parti au pouvoir s’est dit inquiet de la montée de la violence verbale de la part de leur adversaire et des tentatives d’obstructions violentes dans certains fiefs de l’opposition.

«Nous appelons nos militants à observer le calme et à laisser chaque concurrent faire sa campagne dans la paix et dans la quiétude», a-t-il lancé.