Kissidougou : démarrage des audiences criminelles

0
897

Les audiences criminelles ont démarré, ce lundi 27 juillet 2020 au Tribunal de Première Instance de Kissidougou à 11 heures précises. Notre reporter a profité de cette opportunité pour tendre le micro au procureur de république près le tribunal de première instance de Kissidougou, pour planter le décor de ces audiences.

Sur les dossiers présents au rôle, André Komanan Condé a tenu à préciser : « Au fait, nous avons plusieurs dossiers. Mais le rôle d’aujourd’hui est accentué sur trois dossiers: il y a le dossier d’assassinat; de viol sur mineure et enfin de vol aggravé, c’est à dire l’attaque à main armée. Voilà les trois dossiers qui sont programmés aujourd’hui », a-t-il souligné.

Parlant des dispositions prises pour le bon déroulement de ces audiences, le procureur note: «  effectivement par rapport au démarrage de ces audiences criminelles,  nous avons pris assez des dispositions. Notamment les dispositions sécuritaires. Nous avons au moyen dix agents qui sont là pour sécuriser les lieux. Puisqu’il s’agit des infractions très graves. Partout où on parle d’assassinat et les coupeurs des routes là, il va s’en dire que ce sont des dossiers très sensibles. C’est pourquoi la sécurité a été davantage renforcée. »

Il poursuit en parlant de la défense des accusés: « par rapport aux avocats, il y a la disposition de l’article 385 alinéa 3 du code de procédure pénale qui règle la question. Donc, cela ne se pose pas », a assuré le procureur.

 Enfin, il a parlé de ses attentes par rapport à ces audiences en disant: « j’attends à la fin de ces audiences, que la population se rendent compte que l’équipe qui est là, à l’instar de celle qui est passée, elle est là effectivement pour travailler, pour lutter contre la délinquance, pour que la population de Kissidougou vive  davantage en paix et dans la sécurité. Je lance un appel pour qu’on puisse se donner  la main, aux chefs de quartiers et aux chefs de secteurs, parce que c’est dans les quartiers, dans  les secteurs et dans les villages que se trouvent les nids des bandits, afin de les dénicher et de les traduire en justice. »