Kissidougou: Les locaux de l’E.D.G fermés par des jeunes en colère

0
141
Beaucoup des jeunes se sont manifestés ce lundi 16 Mars 2020  contre le délestage du courant dans la commune urbaine de kissidougou. Les jeunes se sont dirigés directement aux bureaux de la société d’ Électricité De Guinée( E.D.G) pour cadenasser les portes en scandant  » EDG zéro! « . Ils ont réussi à fermer le portail.

Selon le porte-parole des Jeunes leaders de Kissidougou, Mamadou Condé, communément appelé « N’Faba » :  » nous sommes sortis ce matin pour montrer  aux dirigeants de l’EDG de Kissidougou que nous ne sommes pas d’accord à leur gestion. Parce qu’au  début, le courant venait chaque jour et à la fin du mois, on paye la facture. Maintenant, à cause du délestage, le courant vient seulement 18 jours dans le mois et on nous dit de payer la même facture comme si le courant venait tout le mois. Nous ne sommes pas d’accord. »

Il poursuit en disant :  » Il y a  trop de délestage. C’est pourquoi, nous avons décidé de fermer les locaux de  l’EDG afin de remonter un message à Conakry  chez nos frères ressortissants de Kissidougou pour qu’ils nous aide à avoir un troisième  groupe électrogène pour notre ville ».

Enfin, Mamadou Condé dira: « On nous a dit à la fin du mois que la direction nationale de l’EDG envoie 20 mille litres à Kissidougou et les groupes électrogènes consomment 187 litres par heure.  Après le calcul, on a trouvé pour les 18 jours, les groupes consomment 16 milles et quelques litres. Donc, on a constaté un grand écart entre les 20 mille litres envoyés et la consommation. Maintenant ce qui nous irritent,  pourquoi la facture qu’on nous envoie là où le courant vient 18 jours dans le mois et la même que si le courant venait tous les jours du mois comme au début. »

Joint au téléphone, le maire de Kissidougou, Yomba Sanoh précise:  » J’ai pris la situation en main. Tout le problème, il ya eu deux communications. Premièrement, les agents de l’EDG avaient dit qu’ils vont donner du courant à tous les quartiers de la commune urbaine. Maintenant les jeunes ont vu le contraire. Deuxièmement, la facture qu’un client payait à la fin du mois quand le courant venait tous les jours est la même pour la facture de 18 jours. On est en train de voir les voies et moyens pour trouver la solution à ce problème de courant. »

Toutes nos tentatives de joindre le directeur préfectoral de l’EDG  n’ont pas abouti.