Kissidougou: le budget prévisionnel de la commune s’élève à près de 4 milliards de francs

0
890

Les  Conseillers communaux de Kissidougou ont adopté lors de la session ordinaire qui s’est tenu le 1er avril le budget primitif communal exercice 2019. Ce budget, équilibré en recettes et en dépenses, s’élève à 3 milliards 984 millions 365 mille 550 francs guinéens.

En prenant la parole à la suite de l’exposé de l’agent de développement local (ADL), le Maire de la commune urbaine de Kissidougou, Yomba Sanoh, a égrené certaines leurs priorités. Il s’agit entre autres, de la construction d’un marché pour les femmes, de l’achèvement du marché de Sogbé 3; la construction d’un centre de santé dans le quartier de Kérésany; la rénovation de l’école élémentaire Amilcal Cabral; l’ouverture de 3 kilomètres des pistes; la construction d’une salle des fêtes; le transfert du dépotoir d’ordures…

Quant au représentant de la société civile Fantamady Camara, il s’est réjoui de l’engagement affiché par les conseillers communaux à relever le défi du développement local. «S’il n’y a pas un engagement des élus, aucun objectif fixé ne saurait âtre atteint. Mais ce que nous constatons aujourd’hui, prouve à suffisance que ces élus sont engagés à relever le défi. Nous, de la société civile, nous soutenons cette nouvelle équipe», a-t-il annoncé.

De son côté, le  Secrétaire général chargé des Collectivités à la préfecture, Emmanuel Sidibé, qui représentait le Préfet, a invité chaque partie prenante à pleinement jouer sa partition dans le cadre de la mobilisation des recettes en travaillant dans les commissions.

«Il y a des commissions qui ont listé sept à huit actions. La commune ne saurait réaliser ces actions que si elle parvient à mobiliser les ressources et les partenaires ne peuvent pas tous faire. Kissidougou est une grande commune. Nous avons assez des potentialités mais nous avons des problèmes de mobilisations de ressources. Je crois qu’avec cette nouvelle équipe, nous mettrons tout en œuvre pour corriger les faiblesses pour que la commune puisse être en mesure de réaliser assez d’actions au bénéfice des citoyens », a-t-il  interpellé.