Kissidougou : le porte-parole des griots rend un vibrant hommage à Mory Kanté

0
353

Le célèbre artiste Mory Kanté décédé, hier 22 Mai 2020 à Conakry est natif de Kissidougou, plus précisément dans la sous- préfecture d’Albadaria, située à 55 kilomètres de la commune urbaine de Kissidougou. Le porte-parole de l’association des griots de Kissidougou, Fodé Kouyaté a pris la parole devant ses collègues griots et les gens qui sont venus  présenter leurs condoléances à l’oncle maternel de Mory Kanté, pour rendre un vibrant hommage à l’artiste.

Dans son témoignage, Fodé Kouyaté lui-même parent au chanteur Fodé Kouyaté  » Taïtongo », parle du rôle  des griots et de la réussite de Mory Kanté dans le monde de  la culture: « vous savez dans le mandingue médiéval, le griot avait une place étalée au soleil. Nous sommes des chandeliers auprès de tous les rois. Il n’y a pas un seul roi noir qui n’a pas fait appel à son griot en tant que conseiller. Le griot c’est le synonyme de sagesse. Donc, j’ai le cœur meurtri devant votre micro pour parler un peu de Mory Kanté. Mory Kanté a été un véritable monument culturel. Mory Kanté a été  le miroir de la culture guinéenne. Paix à l’âme du premier président de la République, Ahmed Sékou Touré qui avait dit que « un peuple sans culture, est un peuple sauvage ». C’est pour vous dire que Mory Kanté a été un bastion défensif  de la culture africaine de Guinée. A part les ballets africains, à part les ballets Djoliba, à part l’ensemble instrumental national et la chorale de la République de Guinée, au temps de Sory Kandia, paix à leurs âmes, Mory Kanté a été le porte flambeau de la culture guinéenne dans les quatre coins du monde. C’est une fierté pour nous les griots. C’est pour vous dire que, être griot c’est être sage. C’est pour vous dire que, être griot,  c’est être réconciliateur. Être griot, c’est voter pour la paix et opter pour la paix », a-t-il relevé.

Dans la même foulée, Fodé Kouyaté lance un appel au chef de l’État, en tant que porte-parole des griots de Kissidougou, afin que ce dernier arrive à immortaliser Mory Kanté en disant ceci: « Je suis d’abord content du Président de la république, parce  que tout récemment, il a décoré cinq artistes émérites de ce pays, y compris notre frère Mory Kanté. Cela, nous est parti droit au cœur. Cela montre que le président Alpha Condé a une attention particulière sur la culture et sur les porteurs de la culture, sur les divulgateurs de la culture, c’est à dire les griots. Personnellement mon désir est que le chef de l’État fasse de Mory Kanté une personne immortelle, en faisant des monuments pour lui. Ou bien baptiser  des  stades ou des centres culturels du nom de Mory Kanté comme ç’a été le cas pour le centre de Sory Kandia Kouyaté aujourd’hui. Vous voyez aussi le stade de Kabiné Kouyaté  à Matoto. Normalement chaque défenseur de la culture guinéenne doit être immortalisé par le gouvernement pour que la culture continue à vivre. C’est cet appel pressant que je lance à l’endroit du président de la République. »

Enfin Fodé Kouyaté, informe:<< Quand Mory Kanté a quitté la Guinée, dès qu’il est arrivé au Mali, je vous jure il s’est fait scolariser dans un centre des arts et métiers  à Bamako. C’est ce qui fait de lui un griot intellectuel. Et de surcroît, il a été tout dernièrement appelé le « griot électrique » parce que,  il a fait un brassage entre les instruments traditionnels et les instruments modernes. C’est ce qui a fait de lui le champion de la culture traditionnelle et moderne. Je vous rappelle que le célèbre écrivain Amadou Hampâté Ba, avait  dit « pour être plus grand, il faut grandir entre la tradition et la modernité », c’est ce qui a fait de Mory Kanté, un homme très grand culturellement », a-t-il conclu.