Kissidougou: manifestation contre le délestage du courant et le manque d’eau

414
Très tôt le matin, des jeunes et des femmes se sont mobilisés pour protester contre le délestage du courant et le manque d’eau aux robinets dans la commune urbaine de Kissidougou. Cette manifestation des jeunes et des femmes leaders a été dispersée par la gendarmerie à l’aide des gaz lacrymogènes.
L’un des porte-paroles des jeunes leaders, Mamadou Condé communément appelé » N’Faba » explique les raisons de cette manif : « Nous sommes sortis aujourd’hui pour aller fermer la Direction de l’EDG et celle de la SEG parce que le président de la république, Alpha Condé pense aux citoyens de Kissidougou. Il a acheté des groupes électrogènes afin de fournir du courant et de l’eau à la population de cette ville. Mais ce sont les deux directeurs et leurs travailleurs qui ne font pas ce qu’il faut faire. On se demande même pourquoi ils refusent de donner du courant et de l’eau. On a fait presque trois voir quatre mois, on n’a pas eu  de l’eau dans nos robinets. Pour le courant ça fait presque un mois, le courant ne vient pas de façon régulière. Il ya trop de délestage. La semaine passée, on est parti pour voir le maire pour qu’il appelle le directeur de l’EDG pour qu’on puisse s’asseoir et trouver la solution à cette situation mais les choses tardaient à venir. C’est pour cela, nous sommes sortis aujourd’hui. »
Interrogé, le maire de la commune urbaine de Kissidougou, Yomba Sanoh, dit avoir envoyé d’abord ses collègues pour voir le terrain. Mais précise-t-il, « la police aussi était déjà là. Il y a eu des échanges entre ces jeunes et la police et finalement cela a dégénéré. On a appelé les responsables pour les amener à collaborer. On a compris leurs cris de coeur. (…) La gendarmerie a compris aussi. Les gendarmes sont rentrés. Et nous avons pris les dispositions. On est parti au niveau de la SEG pour voir les problèmes. Nous sommes partis aujourd’hui encore à l’EDG pour s’enquérir les réalités. »
Selon lui, « au niveau de l’EDG, c’est un problème électronique. En fait la barre qui signale la montée de l’huile ne fonctionne pas. Donc à chaque 10 minutes d’allumage, le groupe s’éteint. Mais présentement les techniciens sont à pied d’œuvre et à la SEG et à l’EDG pour vite trouver des solutions à cette crise. »
Quant au Préfet, Elhadj Mahmoud Cissé dit avoir « informé Conakry. Les dispositions sont en train d’être prises concernant par exemple l’EDG, la solution est trouvée. Il  n’y a plus des problèmes à ce niveau. Par rapport à la SEG, on est en train de négocier avec Conakry pour que le manque à gagner soit financé. Et dans les jours à venir tout va rentrer en ordre. Il faut que la  population accepte parce que Kissidougou ne mérite pas cela. »
Facebook Comments