Kounsitel-Gaoual : les élèves du collège « moderne » privés de leur salle informatique et du laboratoire

0
601

Située dans la préfecture de Gaoual dans la région administrative de Boké à 17 kilomètres du centre- ville, la sous-préfecture de Kounsitel dispose d’un collège moderne. Les élèves de cette localité auraient un atout dont beaucoup d’autres infrastructures scolaires ont besoin à cette ère de technologie de l’information et de la communication.

Malheureusement cela ne leur profite pas encore car privés de leur salle d’informatique et du laboratoire pour les exercices pratiques depuis la mise en fonction dudit collège.

Pourtant, cette infrastructure aurait été financée et équipée par la BAD (Banque Africaine pour le développement) mais ni la salle informatique ni le laboratoire avec des équipements au grand complet n’ont été installés.

A cet effet, le maire de la commune rurale, Mamadou Chérif Diallo, a déploré cette situation : « on a eu la chance d’être doté d’un collège moderne pour seulement trois en Guinée. Malheureusement, ça n’a pas bien marché avec ceux qui s’occupaient du projet. Parce qu’il y avait un laboratoire et un centre d’informatique qui devaient être installé et rendu opérationnels.

Tout ce matériel est aujourd’hui stocké dans un magasin depuis près de dix ans. Jusqu’à présent, ça n’a pas encore été installé. Il y a eu quelque part une négligence de l’autorité locale d’alors. Ceux qui étaient chargés de faire ce travail là sont rentrés sans faire le boulot. Alors que les enfants auraient pu utiliser ça depuis longtemps surtout à cette époque ou la technologie est fondamentale pour tout le monde. Mais tous les équipements, une quarantaine de gros panneaux solaires et environ aussi une quarantaine de petits panneaux, les ordinateurs, le laboratoire avec tous les accessoires sont stockés dans un magasin ».

A la question de savoir quelles sont les dispositions que la mairie est en train de prendre pour ne serait-ce qu’installer et opérationnaliser ces équipements, Mamadou Chérif Diallo répond : « à mon arrivée, je voulais procéder à l’installation de la salle d’informatique mais l’état de certains équipements comme les batteries après toutes ces années laissaient vraiment à désirer. Et il faut revoir tout le matériel. Pour ce qui est du laboratoire, je ne suis pas spécialiste. Mais nous sommes en train de voir sur quelles bases, nous allons rendre opérationnel la salle d’informatique ».

Cette situation interpelle les autorités en charge de l’éducation dans la préfecture de Gaoual à qui, il revient de prendre les décisions pour sauver le reste du matériel.