Kouroussa: Alpha Condé fait la cour aux jeunes et cloue au pilori ceux qui ont « privatisé » le RPG

0
308

Le président de la République était ce samedi 8 décembre en séjour de travail à Kouroussa, une localité située à plus de 500Km, à l’est de Conakry. Il y a procédé en compagnie du ministre des Travaux Publics, Moustapha Naïté au lancement des travaux de bitumage la route nationale Numéro 1 Kouroussa-Cisséla-Dabola et de la voirie urbaine.

Dans ce fief traditionnel du chef de l’Etat, a tenu à placer quelques mots en Maninka, la langue du terroir, à l’intention des populations venus l’accueillir.

« … L’élection qui vient de se passer n’est que locale. J’ai dit au bureau politique du RPG que l’élection présidentielle et locale ne sont pas les mêmes. Quelqu’un peut être dans le RPG,  aimé Alpha à 100%  mais ne pas être aimé par la population… J’ai dit d’aller à la basse et choisir à tous les niveaux celui est qui aimé par la population.  Même s’il est de la société civile, prenez l’intéressé !  Si vous refusez de le faire, les militants du parti ne vont pas voter. Beaucoup vont opter pour la casquette indépendante… Et c’est ce qui fut fait !

 En 1991 l’orque je suis rentré en Guinée, certains jeunes ici avaient cinq ans. Aujourd’hui ils ont quel âge ? Si vous prenez 10 personnes en Guinée, 7 sont jeunes !  Vous laissez ces jeunes et vous privatisez le parti. Ce n’est pas bon. Il faut associer les jeunes. Maintenant nous avons pris la décision. D’ici lundi, les jeunes vont aller dans toutes les préfectures pour renouveler le bureau politique de la jeunesse, mettre en place le comité de basse de la sous section à la section.

Après, je vais convoquer un congrès des jeunes, ainsi que celui des femmes. Elles seront représentées et renouvèleront leurs comités de base, de la sous section à la section. Après, nous allons faire le congrès du parti. Les jeunes et les femmes auront la force dans le parti. Certaines personnes n’ont plus la force physique de tenir. Ils sont avancés en âge. C’est pourquoi quand on envoie les motos, les jeunes n’en bénéficient pas. Pire, il y en qui les confisquent. Cela ne fait pas avancer le parti.

Nous devrons  être heureux aujourd’hui des travaux exécutés au cours de ses 7ans.  Dès mon arrivée au pouvoir, l’opposition a mis les jeunes dans la rue pendant deux ans. Les réalisations qui ont été faites, n’ont pas été exécutées au cours des 50 ans. Tout le monde le sait. L’emploi des jeunes et des femmes, c’est ma priorité…. Je dois revenir la prochaine fois, sillonner toutes les sous-préfectures, vous écouter et discuter ensemble. Tout ceci pour voir ce qui va et ce qui ne vas pas.