Kouroussa : la ruée des enseignants vers les écoles privées

0
451

Les enseignants des établissements publics ont envahi les écoles privées depuis un certain temps pour, dit-on, sauver la face. Privés de salaires pour raison de grève, ces enseignants se sont tournés vers les écoles privées afin d’arrondir les angles chaque fin de mois en attendant le dégel de leurs salaires.

Dans les écoles privées, les enseignants donnent le meilleur d’eux-mêmes pour avoir un peu d’argent  et gérer leur quotidien….. » je jure mon frère. Je suis endetté. ça ne va pas chez moi actuellement. J e n’arrive pas à m’en sortir« , se plaint un enseignant rencontré dans la cour d’une école privée.

Dans la foulée, un autre professeur avance en ces termes :  » nous, préférons nous sacrifier pour ces écoles privées qui nous arrangent avec des petites primes que  nous percevons pour le momentCes primes nous permettent de payer le loyer et de trouver de quoi manger »  Quant au Directeur Préfectoral de l’Education, il ne sillonne plus les écoles.

Rappelons qu’après quelques semaines de cours dans les différents établissements de la commune urbaine. les enseignants n’ont pas encore  perçu leurs salaires. D’où ce système de débrouillardise.