Kouroussa: les petites combines entre élus du RPG et de l’UFDG sèment le cafouillage à Komola

octobre 16, 2018 6:17
0

Depuis hier lundi un groupe de jeunes  de la sous-préfecture de  Komola, située à 140 kilomètres de la commune urbaine e Kouroussa, occupent les sièges de la dite sous-préfecture et de la mairie.

Par ce sit-in, ces jeunes entendent protester contre le nouveau bureau exécutif communal qui vient d’être mis en place. Selon nos informations, le maire sortant a réussi grâce à la complicité du Secrétaire général de la Section RPG de Komola et des voix des 3 élus de l’UFDG à se faire élire aux postes de maire et de Vice-maire.

Joint par Guinéenews, Fodé Kourouma, le Représentant des jeunes frondeurs de Komola explique : « depuis hier lundi, nous avons procédé à l’installation du maire. Le parti au pouvoir, RPG a 14 sièges et L’UFDG, 3. Qu’est-ce que nous avons constaté? C’est que le maire sortant qui était là  depuis plus de 10 ans et qui ne sait ni lire ni écrire, a réussi avec la complicité de M’Ballou Touré Kaba (le  Secrétaire général de la section du RPG), à faire une alliance avec l’UFDG pour prendre la mairie. L’UFDG a occupé le poste de premier Vice-maire alors qu’il n’avait que trois sièges. L’ex-maire a été réélu. C’est ainsi dès que la jeunesse a été saisie de la nouvelle, nous avons contesté et nous avons pris d’assaut les locaux de la sous-préfecture et de la mairie. Nous avons demandé l’application de l’article 134 du code des collectivités locales qui été révisée et promulguée par le président de la République, Pr Alpha Condé, le 28 février 2018. Un code qui dit que nul ne peut être maire s’il ne sait ni lire et écrire. On ne peut pas voler la victoire du RPG. Les deux maires qui ont été choisis ne sont pas natifs de Komola-centre. Ils viennent tous dans les districts environnants de Komola. Nous voulons que tous les traitres soit sanctionnés. »