Kouroussa : sale temps pour les opposants au 3e mandat

mai 4, 2019 10:03

La ville de Kouroussa connaît une tension depuis vendredi.  Hier, des opposants à un éventuel projet d’un 3e mandat ont tenté d’organiser une manifestation. Après l’échec de leur tentative, ils font aujourd’hui l’objet d’une chasse à l’homme dans la localité.

Selon nos informations, les représentants des différents  partis politiques membres du Front national pour la défense de la Constitution (FNDC) sont activement recherchés par les militants du parti au pouvoir.

D’ailleurs, le fédéral de l’UFDG, principal parti de l’opposition, Kalé Keita, a échappé à un lynchage orchestré par des militants du RPG. Sa résidence a été encerclée par certains parmi eux. Activement recherché par la police et la gendarmerie, il se serait réfugié en brousse, apprend-on.

Mamady Babila Keita, de l’UFR, joint au téléphone, nous confie ceci: « les loubards du RPG (parti au pouvoir, ndlr) ont encerclé la résidence des deux fédéraux de l’UFDG et de l’UFR. Ils ont été violentés et leurs véhicules endommagés. Le fédéral de l’UFDG Kalé Keita a échappé à un lynchage. C’est ainsi, il n’a eu son salut que sa fuite dans la brousse. Mamady Batè Condé  de PADES, interpellé par la police, il a dû passer quelques heures à la garde à vie avant d’être libéré ». 

Vendredi, les partis politiques de l’opposition, membres du FNDC, ont voulu organiser une marche de protestation contre les velléités d’un 3e mandat qu’on prête à Alpha Condé. C’est ainsi, ils ont été dispersés et chassés. Depuis, une vive tension règne dans la cité.