La Bonagui offre 430 paires de lunettes pharmaceutiques à des personnes à acuité visuelle réduite

0
206

Depuis 2017, la Bonagui et ses partenaires contribuent énormément à l’amélioration de la santé oculaire des patients guinéens. Fidèles à cette démarche, les généreux porteurs du projet ont procédé à la distribution gratuite de 430 paires de lunettes pharmaceutiques. C’était à la faveur d’une journée organisée à cet effet, ce samedi 23 novembre 2019 au CMC Les Flamboyants, sis à Petit Simbaya, dans la commune de Ratoma.

Ces 430 paires de lunettes pharmaceutiques sont destinées aux personnes ayant été consultées par la Fondation Ruta de la Luz. Dans son discours de bienvenue, Dr Fatoumata Binta Diallo, Directrice du CMC Les Flamboyants, a salué les efforts combien « louables » de l’ONG espagnole venue dans sa structure sanitaire par l’entremise de Bonagui et de la Fondation Prosmi de la Première dame, pour consulter gratuitement les concitoyens.

« Ils ont fait plus de 2000 consultations. Nous avons reçu les 430 lunettes qu’ils avaient promises. Nous les remercions pour ce geste de haute portée pour nos concitoyens », a-t-elle témoigné.

Situant la cérémonie dans son contexte, Mme Fatoumata Diallo, représentant le Directeur Général de la Bonagui a indiqué que comme à l’accoutumée, elle se fait le plaisir d’informer l’assisstance que cette année, la Fondation s’est employée à mettre à la disposition des patients 430 paires de lunettes, dont 298 qui corrigent la vue et 32 autres paires de lunettes qui préservent de la clarté du soleil.

« A Travers ce projet, et dans le cadre de nos différentes actions communautaires, l’embouteilleur africain Coca Cola que nous représentons a voulu encore une fois contribuer à l’amélioration de la santé visuelle de nos concitoyens, avec pour vocation d’impacter la communauté tout en lui apportant la santé et le bien-être. Il est important de notifier que cet engagement de la part de la Fondation Ruta de la Luz permet de renforcer les relations de confiance entre la Bonagui, ses partenaires (la Prosmi, le ministère de la Santé) et la population de Conakry », a fait remarquer Mme Diallo, tout en ajoutant qu’il est important que le développement de la Bonagui accompagne celui des communautés qui l’entourent.

Représentant la Première dame, M. Karifala Kaba, Directeur Exécutif de la Fondation Prosmi a expliqué le pourquoi l’expédition en trois années ne s’est limitée qu’à Conakry. Pour l’orateur, cette réalité se justifie par le fait que les partenaires qu’ils reçoivent ne sont disponibles que pour une semaine.

« Ce sont des volontaires. Alors, il faut enlever dans la semaine le jour du voyage-aller et le jour du voyage-retour. Il ne leur reste que 5 jours. S’il faut prendre un jour pour aller à l’intérieur, un jour pour revenir, il ne leur reste que 3 jours. L’idée étant d’opérer le maximum de patients, – puisqu’il vous souviendra qu’on a commencé à opérer 100 patients jour -, nous sommes passés depuis 2019 à 500 patients jour. Au lieu d’un chirurgien, nous sommes passés à deux chirurgiens. Ce qui fait qu’au lieu de faire 250 par activité, nous sommes passés à 500. En allant à l’intérieur, ce chiffre passerait de 500 à 300. Donc, on aura un manque à gagner de 200 », a indiqué le Directeur Exécutif de la Fondation Prosmi.

Assurant par la suite qu’ils sont en train de réfléchir à la meilleure solution de faire profiter ces opérations des compatriotes qui sont à l’intérieur du pays, M. Kaba a déclaré que par contre, une grande communication entoure la tenue de ces opérations à Conakry. Si fait que de nombreux patients quittent l’intérieur du pays pour venir se faire consulter et se faire opérer éventuellement.

Mme Mama Kany Barry, sage femme au centre de santé de Gbessia Port 2 et Mathieu Germain Lamah, élève en classe de 3ème année font partie des heureux bénéficiaires des paires de lunettes distribuées. A peine entrés en possession de la précieuse offre, ils se sont exprimés en ces termes:

« Je suis vraiment très ravie que la Bonagui et ses partenaires ONG m’aient offert une paire de lunettes. Cela va protéger ma vue, tout en m’aidant à lire et à écrire sans difficultés désormais. Et pour cela, je remercie la Fondation de la Première dame, le CMC Les Flamboyants et tous ceux qui ont apporté quelque chose pour nous qui souffrons des maladies d’yeux », a dit la première.

Et le second d’enchainer: « Avant, je ne voyais pas très bien au tableau. Maintenant, avec cette paire de lunettes, j’espère que je verrai bien. Je remercie la Bonagui et tous ses partenaires ».

Egalement associée à l’évènement, la Compagnie des Eaux de Guinée ne s’est pas fait conter la cérémonie. Pour M. Karinka Traoré, représentant Elhadj Mamadou Sagalé Diallo de ladite Compagnie des Eaux de Guinée, le groupe Coca Cola et ses partenaires ont fait du travail immense.

« Je viens de suivre l’intervention de cet enfant qui dit espérer voir clair le tableau désormais. C’est émouvant. Et comme on le dit souvent, la vue, c’est la vie. Il faut donc remercier ces généreux donateurs. Et nous souhaiterons que cette démarche prenne de l’ampleur pour aider davantage tous ceux qui ont des soucis oculaires », a-t-il formulé.

Après trois expéditions réussies entre 2017 et 2019, la Fondation Barraquer et la Fondation Ruta de la Luz, à travers la Bonagui et en collaboration avec la Fondation Prosmi et le ministère de la Santé, a effectué des interventions chirurgicales de la cataracte des yeux.

Toute chose ayant permis à des patients de recouvrer la vue, mais aussi de bénéficier de soins oculaires gratuits. De 2017 à 2019, la Bonagui et ses partenaires ont effectué 859 opérations de la cataracte, offert 652 lunettes pharmaceutiques, avec plus de 2065 bénéficiaires des soins de santé gratuits. Et depuis l’année passée, les partenaires couplent les opérations de cataracte avec des consultations gratuites. Ce qui débouche sur l’octroi des lunettes pharmaceutiques de façon gratuite.