La communauté de destin entre la Chine et l’Afrique est plus florissante que jamais

août 28, 2018 2:09
0

Bian Jianqiang, Ambassadeur de Chine en Guinée

En septembre, se tiendra le Sommet de Beijing du très respecté Forum sur la coopération sino-africaine. A cette occasion, les dirigeants chinois et africains se réuniront à Beijing pour élaborer ensemble, autour du thème « coopération gagnant-gagnant, se donner la main pour construire une communauté de destin sino-africaine plus étroite », un nouveau projet de coopération et d’amitié dans la nouvelle ère.

Ambassadeur en Guinée plus de quatre ans, je ressens profondément les solides fondations et la vitalité de la communauté de destin sino-africaine, et je ressens tout aussi profondément que la coopération gagnant-gagnant a de larges perspectives.

Les relations entre la Chine et la Guinée sont déjà longues. La Chine fut l’un des premiers pays à reconnaître l’Etat indépendant de Guinée, et la Guinée fut le premier pays d’Afrique subsaharienne à établir des relations diplomatiques avec la Chine. Depuis l’établissement des relations diplomatiques entre les deux pays il y a 59 ans, les relations bilatérales ont connu un développement sain et stable. La Guinée adhère depuis longtemps au principe d’une seule Chine et les deux pays s’appuient mutuellement dans leurs intérêts fondamentaux et dans les grandes questions internationales. Ces dernières années, sous la direction du Président Xi Jinping et du Président Conté, les relations entre les deux pays se sont développées de manière globale et en 2016, elles ont été promues au niveau de partenariat stratégique global.

Comme on le dit, c’est dans les difficultés qu’on reconnaît ses véritables amis. Au début de l’indépendance de la Guinée, la Chine a apporté un soutien précieux pour l’aider à faire face à la tempête. De 2014 à 2015, une épidémie d’Ebola a éclaté en Guinée. À ce moment critique, la Chine a pris l’initiative d’offrir une assistance à la Guinée et de lui fournir tout un ensemble de fonds, de matériel, d’aide alimentaire et d’assistance médicale et elle a également envoyé des experts en santé publique. Les diplomates chinois, les équipes médicales, les entreprises et plus de 10 000 Chinois présents en Guinée sont restés dans le pays pendant l’épidémie et ont surmonté les difficultés avec la population guinéenne. Cela reflète la fraternité entre les deux peuples qui partagent les difficultés et se soutiennent mutuellement. Dans le même temps, la Chine n’a jamais cessé d’apporter une contribution positive au développement économique et social de la Guinée. Cette année, dans le cadre du Forum sino-africain sur la coopération, la Chine a installé la télévision numérique par satellite pour 333 villages en Guinée dans le cadre du projet « 10 000 villages connectés », ouvrant ainsi une fenêtre sur le monde à des dizaines de milliers de personnes.

La Chine et la Guinée ont de fortes complémentarités économiques. Ces dernières années, la Chine a coopéré avec la Guinée en matière de prêts aux entreprises, de prêts et d’investissements, et leur coopération pragmatique a continuellement donné de nouveaux résultats. La centrale hydroélectrique de Carreta, financée par la Chine, a été achevée en 2015, ce qui a soulagé la grave pénurie d’électricité à Conakry et dans les régions avoisinantes en Guinée. Des projets phares tels que l’hôtel cinq étoiles Karum et l’espace de vie international « Diamond Plaza », qui bénéficient d’investissements d’entreprises privées chinoises, ont considérablement amélioré l’image du pays et des villes de Guinée. Tous les milieux guinéens font l’éloge de la Chine en tant qu’ami de confiance et partenaire prioritaire de la Guinée.

Le Forum sur la coopération sino-africaine est une plate-forme importante pour la promotion de la coopération entre la Chine et l’Afrique et les différentes parties y attachent une grande importance. Le Président Conté a apporté tout son soutien au concept de véritable confiance en soi et d’intérêts légitimes exprimés par le président Xi Jinping et a loué les grandes réalisations de la Chine en matière de réduction de la pauvreté. Dans une interview accordée il y a quelques jours, il a déclaré que « la Chine est un bon exemple pour nous. La Chine, pays vaste et peuplé, peut vaincre la pauvreté et nous pouvons le faire dans des pays africains comptant des dizaines de millions de personnes ». Il a également dit être impatient de saisir l’occasion du Sommet de Beijing du Forum sur la coopération sino-africaine pour participer à la construction de l’initiative « Une Ceinture, une Route », apprendre de l’expérience de la Chine en matière de lutte contre la pauvreté et renforcer la coopération dans les domaines de l’agriculture, des mines et la construction d’infrastructures, pour obtenir des bénéfices mutuels et une prospérité et un développement communs.

(L’auteur est ambassadeur de Chine en Guinée)