La Feguifoot dans l’œil du cyclone: un consultant sportif prône la voie de la bienséance

mai 20, 2019 4:21

C’est un consultant sportif animé d’un sentiment d’inquiétude et de révolte que nous avons rencontré dans l’après-midi de ce lundi 20 mai 2019. Un état d’âme provoqué par la décision du jury disciplinaire de la Confédération africaine de football recommandant la disqualification de l’équipe cadette guinéenne, pour « fraude » sur l’identité de deux de ses joueurs alignés durant la demi finale disputée récemment avec le Sénégal en Tanzanie. Il s’agit d’Aboubacar Conté et d’Ahmed Tidiane Keita.

Pis, l’instance dirigeante du football continental bannit la Feguifoot des deux prochaines éditions de la CAN U17 et interdit les deux joueurs concernés de toute activité liée au football pour une période de deux ans, tout en intimant à la Guinée de restituer toutes les médailles reçues en tant que «finalistes».

« Figurez-vous, la menace qui pèse sur la Fédération guinéenne de football et notre pays, si la sanction se confirme, est énorme. Vous voyez les conséquences que cela peut avoir notamment sur la carrière sportive des joueurs qui va être compromise. Parce que la Guinée va être suspendue pour deux ans pour cette catégorie de compétition. En plus, nous allons verser une somme faramineuse en guise d’amende pécuniaire. Et l’image va prendre un sérieux coup », évalue Thierno Saidou Diakité.

Pour l’heure, la Fédération guinéenne de football a fait appel à la décision de la Caf qui, une fois confirmée, voudrait dire que le Comité exécutif de la Feguifoot fasse la gestion administrative des dossiers des footballeurs guinéens. Et pour pallier désormais à une telle interpellation, le consultant a une proposition.

« Je propose qu’on mette en place une base de données. C’est-à-dire, que les joueurs, par catégorie d’âge, soient répertoriés et suivis. Et chaque fois qu’ils changent d’âges, que le fichier soit actualisé. Là, on sera tranquille et à l’abri des ennuis », préconise M. Diakité, tout en rappelant que ce n’est pas un premier cas dans l’histoire du football guinéen.

« Il y a un précédent intervenu il y a quelques années avec le cas Yali Yali pour lequel les données ont été modifiées. Et le Secrétaire général de la Feguifoot de l’époque a écopé d’une sanction à l’interne », nous a-t-il confié.