La fièvre du NBA à Toronto. Les Guinéens s’emballent et font leurs pronostics

mai 30, 2019 9:02

Pour la première fois dans son histoire, la finale de la Coupe de baskett de la National Basketball Association (NBA), la très riche ligue professionnelle américaine aura au moins deux matches de finale à l’extérieur des Etats-Unis.

Pour une équipe qui est la seule franchise non états-unisienne, depuis la délocalisation des Grizzlies de Vancouver en 2001, et qui été formée en 1995 avec le légendaire Isiah Thomas comme premier entraineur, les Raptors ont peiné pour arriver à la nirvana de la finale après 25 ans d’efforts et un défilé de plusieurs vedettes comme Vince Carter (1999 – 2002), Chris Bosh (2006 – 2010), DeRozan et Lowry (2013 – 2018) et l’arrivée de la superstar Kawhi Leonard.

Dans un pays ou le hockey sur glace est roi, le baskett s’est vite imposée dans les villes multiculturelles de Montréal, Vancouver et surtout la riche « ville reine » de Toronto, capitale économique du Canada et l’une des agglomérations les plus diverses du monde avec toutes les nationalités.

Après avoir peiné les saisons précédentes cédant au bulldozer de James LeBron des « Cavaliers » de Cleveland de l’autre côté du lac, les Raptors de Toronto menés cette année par un spectaculaire Kwahi Léonard et un solide Kyle Lowry ont réussi à balayer successivement les équipes de Philadelphie, Milwaukee pour remporter le championnat de la ligue de l’est.

En finale, les Raptors rencontreront les redoutables Golden States Warriors d’Oakland (Californie) qui sont trois fois champions des quatre dernières années. Avec un duo d’enfer Stephen Curry (meilleur joueur de la ligue) et Kevin Durant et toute une panoplie d’excellents joueurs, les GSW font office de favori.

Mais les raptors ne comptent pas se laisser faire. C’est maintenant une équipe bien unie tant en défense et en attaque qui a le soutien des supporters fanatisés dans le « parc Jurassic » et qui joue les deux premiers matches sur leur stade de Toronto le Scotia Bank arena. Les Raptors comptent bien jouer les troubles fêtes.

Pour la petite histoire, les Raptors ont deux afro-canadiens dans leur équipe: Serge Ibaka originaire du Congo et Pascal Siakam dont les parents sont originaires du Cameroun. Et la connection guinéenne existe aussi car le General Manager des Raptors, Masai Ijuri est mariée à Ramatou Barry, une femme d’origine guinéenne qui a grandi en Sierra Léone et aux Etats-Unis et dont les parents sont de Mamou.

L’aventure des Raptors a envoûté les Canadiens y compris la diaspora guinéenne. Voici le pronostic des canado-guinéens interrogés par Guinéenews

Alsény Boiro de Kewsick : « Les Raptors vont gagner ce soir à cause du hype, mais risquent de perdre sur les cinq matches »

Salmane Bah d’Ajax : Ce sont mes deux équipes favorites, de la ligue. Je suis aux anges que le meilleur gagne! »

Daouda Konaté d’Ajax : « Nous (Toronto) allons gagner au 7ème match. Nous ne sommes pas venus faire tout ça pour échouer à la dernière minute. D’ailleurs, nos prières du Ramadan vont servir ! ».

Mariame Fofana de Brampton:  » Nous sommes tous derrière les Toronto Raptors et pour moi Raptors all the way …. !!! »

Le premier match se joue à guichet fermé au Scotia Bank Arena du centre ville de Toronto ce soir 30 mai à 21 heures de l’est.