La Fondation SMB-Winning s’engage pour la conservation de la biodiversité et la lutte contre le commerce illégal d’espèces sauvages

0
222

Conakry (Guinée), le 23 octobre 2019 – Depuis un an, la Fondation SMB-Winning est partenaire de l’ONG WARA Conservation afin de soutenir la conservation de la biodiversité en Guinée et participer à la lutte contre le commerce illégal d’espèces sauvages dans la région de Boké. La Fondation SMB-Winning agit pour la promotion de la culture guinéenne, mène des projets à dimension sociale, initie des projets sportifs et désormais contribue à la protection de l’environnement et de la faune sauvage.

Une étape importante a été franchie par le Consortium SMB-Winning avec la volonté de ses actionnaires d’appuyer cette initiative de la Fondation. La collaboration entre la Fondation SMB-Winning et WARA Conservation est née de la volonté commune d’appuyer les actions de protection de l’environnement en luttant contre le trafic d’espèces sauvages. La Fondation SMB-Winning a donc choisi de soutenir WARA Conservation dans le cadre de son projet « Guinée – application de la loi faunique » (GALF), qui vise à lutter contre la corruption et la mauvaise gouvernance qui alimentent le commerce illégal des espèces sauvages, en partenariat avec le Ministère de l’Environnement et des Eaux et Forêts (MEEF).

Récemment, l’association WARA a sauvé un pélican capturé par des braconniers dans la région de Boké. Après avoir pris soin de l’animal pendant plusieurs mois, le pélican a été relâché au large de l’île de Tristao, à la frontière avec la Guinée-Bissau, afin qu’il retrouve la vie sauvage. Afin de mener à bien cette opération, Winning a mis à disposition de WARA un bateau avec son équipage. Les employés de Winning dédiés à cette mission étaient ravis de pouvoir contribuer à cette action permettant à ce pélican de retourner à son habitat naturel.

« Je suis très heureux que nous puissions apporter notre soutien à des projets qui épousent parfaitement nos valeurs et nos objectifs : respect de l’environnement à travers la conservation de la biodiversité et contribution au développement communautaire avec leur contribution socio-économique au niveau local » déclare Frédéric Bouzigues, secrétaire général de la Fondation SMB-Winning et directeur général de la SMB.

Pour Charlotte Houpline, directrice exécutive du WARA Conservation Project, « Notre partenariat avec la Fondation SMB-Winning illustre la volonté des dirigeants du consortium SMB-Winning de s’engager concrètement contre le fléau du braconnage et du crime organisé. La pleine collaboration des équipes du consortium SMB-Winning pour organiser des sessions de formation et sensibilisation du personnel à ces problématiques témoigne d’une implication à tous les niveaux ».

À propos de la Fondation SMB-Winning

Depuis sa création en 2016, la Fondation SMB-Winning s’est donné pour mission de promouvoir et de soutenir les projets culturels guinéens. Donner un rôle majeur à la culture en Guinée, c’est participer activement au développement local et communautaire, en initiant et promouvant des actions d’entraide et de solidarité. Au fil du temps, la Fondation a élargi son champ d’action en intervenant également dans les domaines de l’éducation et de la santé. Persuadé que le sport constitue à la fois un facteur de bonne santé et d’intégration sociale, la Fondation SMB-Winning est aussi partenaire du Wakriya Athletic Club (WAC) de Boké et du projet « Foot for Change ».

À propos de WARA

Fondée en 2011, WARA Conservation qui signifie « fauve » dans le dialecte malinké, est une association française créer dans le but de sauvegarder la biodiversité tropicale, plus spécifiquement les grands félins et leur milieux naturels, et de lutter contre le braconnage et le trafic de la faune sauvage. WARA a également comme but d’encourager des solutions à long terme pour la gestion des conflits homme-faune et de sensibiliser un large public sur les menaces qui pèsent sur la biodiversité.

WARA Conservation existe également en Guinée et au Sénégal où elle met en œuvre ses projets. Entre 2009 et 2012, à travers divers projets de conservation et de lutte anti-braconnage, WARA mène la première enquête sur le trafic de faune en Guinée et constate des niveaux très inquiétants de commerce illégal de peaux de félins, d’animaux vivants, d’ivoire d’éléphants et autres produits fauniques.