La foudre plonge Kindia dans le noir suite à l’incendie d’un poste de tension EDG.

octobre 15, 2018 3:00
0

Depuis une semaine les citoyens de Kindia sont plongés dans l’obscurité, les différentes cellules qui se trouvent dans la salle de moyenne tension du poste 110/ 15 kilovolts de Samoreya ont été complètement décimée la semaine dernière. Selon nos informations, ce sont des coups de foudres qui seraient l’origine de cet incendie.

Ce samedi 13 octobre 2018, certains responsables du ministère de l’énergie et de l’hydraulique et l’administrateur général de la guinéenne de l’électricité étaient sur le terrain pour constater l’ampleur du dégât.

D’après les informations recueillies auprès des techniciens dudit poste, tout a commencé dans la nuit du jeudi 11 octobre 2018 lorsque les installations électriques de ce poste ont été sérieusement affectées par une décharge atmosphérique qui a endommagé le disjoncteur aux environs de 4heures du matin.

Pour remédier la situation, les techniciens de l’EDG en concert avec leurs pairs venus de Conakry ont commencé les travaux de réparation de ces installations. Apres quelques heures de travail intense, ils ont mis à les essayer, et dans ce contrôle, chaque essai faisait quelques réactions négatives.

Dans la matinée du vendredi, un de ces essais a causé le point neutre du transformateur, chose qui a du coup occasionné un gigantesque incendie qui a brulé presque toutes les cellules.

« C’était le 11 jeudi, il y a eu d’abord la pluie, et une décharge atmosphérique s’est abattue sur le bâtiment, et cette vive réaction a causé des dégâts sur le réseau, la ligne du site Samoreya a été endommagée et l’operateur a procédé à la répartition, ensuite des essais ont eu lieu et ça n’a pas tenu, donc y a eu la flamme à travers une résistance, l’ampleur des dégâts est très énormes, parce qu’on a perdu les cellules dans la salle de la moyenne tension, là ou il ya des différents départs, on a perdu plus de 4 départs, plus la travée et les TT, y a même un transformateur qui est en soupçon» explique Ibrahima Camara , responsable d’exploitation dudit poste.

Dans la cité, cette situation commence à avoir des graves conséquences sur le quotidien des citoyens, nombreux d’entre eux se voient leurs activités en souffrance ces derniers temps.

Interrogés sur la situation Abdoul Soumah maitre soudeur s’inquiète : « Ça fait presqu’une semaine nous n’avons pas du courant et cette situation à freiner complément notre activité. Aujourd’hui nous souffrons énormément il n’y pas de marché. Nous demandons le rétablissement rapide du courant électrique sinon ça ira très mal chez nous les ouvriers » lance t-il.

Ce weekend, plusieurs responsables du département de l’Energie et de l’Hydraulique, notamment l’Administrateur général de l’EDG étaient sur le site de Samaoreya pour constater l’ampleur du dégât. Cet incendie n’a enregistré aucune perte en vie humaine, mais de dégâts matériels importants.

« Le diagnostic est en cour pour comprendre la vrai raison de cette indisponibilité du courant dans la zone, mais le premier diagnostic que j’ai pu voir avec mes collaborateurs c’est un défaut franc sur la ligne sur un transformateur qui a pris un Court-circuit franc au niveau de la ligne donc c’est qui est à l’origine de cet incident, en terme de disposition, nous avons pris des dispositions déjà depuis le matin, à savoir le remplacement de ces cellules, nous allons acheminer notre magasin de Conakry et ensuite sur le plan opération, nous avons pris des dispositions pour assurer une grande partie de secours de la ville à partir de la ligne qui est issue de la centrale de Donkeya» rassure Abdenbi Attou.

Aujourd’hui dans la ville de Kindia, à cause de cette panne électrique, nombreux sont des habitations des différents quartiers sont plongés dans l’obscurité totale, et au niveau du département en charge, des dispositions sont entrain d’être prises afin de rétablir rapidement cette ligne afin de satisfaire les citoyens dans un bref délai.