La Gendarmerie de Kindia décoiffée: extrême dénuement pour les agents qui travaillent en plein air

0
849

Une partie de la toiture de la compagnie de la gendarmerie territoriale de Kindia a été décoiffée le weekend dernier par une forte tornade qui s’est abattue sur la ville. Aujourd’hui, les occupants de cette partie de la compagnie travaillent dehors. Leurs bureaux sont envahis par des eaux de pluie qui y stagnent et dégagent  désormais des odeurs nauséabondes.

Cette forte tornade est survenue le vendredi dernier aux environs de 22 heures au moment où les agents de ladite compagnie étaient en train de travailler. Et en l’espace de quelques minutes seulement, une partie de la toiture de leur bâtiment a été dévastée.

«Bien avant, il y a eu une alerte. Nous avons tenté de faire venir les gens pour nous aider à améliorer nos conditions de travail. Mais, toutes nos demandes sont restées vaines », a  expliqué Ibrahima Sory  Kandia Camara, commandant adjoint de la compagnie de la gendarmerie  territoriale de Kindia.

Aujourd’hui, les occupants de cette partie de la compagnie mènent leurs activités en plein air. A l’intérieur, il n’y a pas de place pour les meubles, en lieu et place de ceux-ci, ce sont plutôt  des eaux stagnantes qui contrôlent la situation sous le regard impuissant des agents.

« Nos hommes sont à la belle étoile, nos bureaux sont vétustes. Ce n’est pas tout à fait adéquat à une compagnie de gendarmerie. Donc, ils sont là dans une situation très préoccupante», précise le commandant adjoint.

Le bâtiment dont il s’agit, date de l’époque coloniale, les murs sont vétustes et le local ne présente plus une image reluisante. Pour leur permettre donc de travailler dans les meilleures conditions comme le cas des autres compagnies.

 Kandia Camara, un autre agent de ladite compagnie fait une invite aux autorités : « il faut que les autorités comprennent que nous sommes là pour les populations, pour les protéger. Donc  au retour, si nous avons des problèmes de ce genre, il faut que les gens nous viennent en aide afin que notre condition de travail soit améliorée.»

En attendant que les autorités ne réagissent à cette requête, les agents de la compagnie de la gendarmerie territoriale de Kindia mènent leur travail dans une totale précarité.