voir Plus
    samedi, 17 avril 2021
    27 C
    Conakry
    «Le plaisir de vous informer objectivement sans biaise ni tabou est notre crédo». YBS

    La GIZ offre de nombreux kits au ministère de la Santé pour une valeur d’environ 2 milliards GNF 

    Depuis 2015, le Ministère Fédéral de la Coopération économique et du Développement finance le Projet de santé de reproduction et de la famille mis en œuvre par la GIZ. Un projet à travers lequel la Coopération allemande contribue à améliorer la santé maternelle et infantile dans les régions de Mamou, Kindia, Labé et Faranah.

    Grâce au cofinancement de l’Union européenne, la GIZ a pu élargir en 2019 son champ d’intervention au niveau central et à la région de Nzérékoré, ainsi qu’aux districts avoisinants de Kérouané et de Kissidougou, à travers le Projet d’appui au renforcement du système de santé (PASA2).

    Dans cette dynamique, la GIZ vient de répondre à la requête de ses différents partenaires pour accompagner le gouvernement guinéen dans ses efforts d’améliorer des conditions de travail dans le secteur de la santé, ainsi que la gestion des informations sanitaires. Cela, à travers un appui qui se matérialise aujourd’hui par la remise de 128 kits informatiques, des ordinateurs portables, des stations d’accueil, des écrans, des onduleurs au ministère de la Santé.

    La cérémonie de remise de ces kits a eu lieu ce lundi 15 mars au siège de l’institution donatrice. Ils sont destinés à 69 gestionnaires de santé, issus notamment des directeurs d’hôpitaux, des directeurs régionaux de la santé, des directeurs préfectoraux, des cadres du bureau de stratégie et de développement, ainsi que 59 chargés de statistique dans les six régions des zones d’intervention du projet, pour un coût estimé à 175.000 euros, soit 2 milliards GNF.

    Ce don est financé à la fois par le ministère allemand de la Coopération économique et du Développement et aussi par l’Union européenne et le BNZ également pour le projet PASA2 cofinancé à Nzérékoré.

    Au cours de son adresse, la Responsable de marché par intérim à GIZ a fait remarquer la remise de ces kits se fait dans un contexte particulier marqué le fait que le pays est confronté à deux épidémies : le Coronavirus et Ebola.

    Dans le sillage de la lutte contre le Coronavirus, Mme Lucile Ifono a dit que le PASA2 a déjà appuyé le ministère de la Santé en matière de communication et de digitalisation.

    « On a notamment renforcé le ministère dans ses compétences numériques. On a formé 76 membres d’organisations de la Société civile et des commissions de communication pour mobiliser la riposte au Covid-19 dans les régions de Kindia, Mamou, Labé, Faranah, Nzérékoré, Kankan. Pour augmenter les compétences numériques de toutes ces personnes, il était intéressant de recevoir du matériel informatique, mais aussi de bien savoir s’en servir pour pouvoir en tirer un meilleur profit », a-t-elle motivé.

    Ces équipements devraient servir à remonter les données sanitaires au Système national d’information sanitaire pour permettre aux autorités sanitaires de connaître la situation sanitaire par région en temps réel.

    C’est M. Bachir Kanté, Conseiller du ministre de la Santé qui a reçu le don au nom du Médecin Général Rémy Lamah, ministre de la Santé. Dans son discours de circonstance, il a remercié le partenaire le partenaire allemand pour l’ensemble des appuis qui ont été faits antérieurement et a surtout apprécié ce qui est fait aujourd’hui.

    « Et comme vous l’avez dit, nous avons en ce moment plusieurs épidémies : il n’y a pas que le Coronavirus, il y a aussi Ebola. Et la guerre aujourd’hui, au niveau de ces épidémies pour pouvoir la réussir, c’est bien à travers l’information. C’est comment est-ce qu’on traite les données et comment ces données sont remontées. A ce niveau, le don que vous avez fait aujourd’hui est d’une valeur très appréciée. Et surtout lorsque nous avons vu la répartition qui a été définie par rapport à ces différents kits, on voit que la pyramide sanitaire en elle-même a été respectée depuis le niveau central, préfectoral, régional et même au niveau des centres médicaux communaux. Ce qui veut dire qu’au niveau de la base jusqu’au sommet, si le réseautage est bien fait, l’information ne pourra pas en souffrir. Et en cela, nous vous remercions très infiniment. Et vous serez satisfait de l’usage que nous ferons de ce don », a rassuré M. Kanté, avant de fonder l’espoir sur la pérennité de la coopération guinéo-belge.

    Tous ces différents appuis manifestent la volonté à la fois de l’Union européenne et de l’Allemagne de continuer à accompagner les autorités guinéennes pour la performance du système de santé au bénéfice des populations.

    À LIRE AUSSI

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    PUBLIREPORTAGE