La guerre mondiale contre le COVID-19 : Une bataille remportée par le virus pour l’instant

0
808

Par Youssouf Sylla, analyste-juriste à Conakry

On pensait jusqu’à présent qu’une guerre mondiale ne pouvait opposer que les Etats entre eux. Erreur ! En ce début de 2020, c’est bien entre les Etats et un virus que cette guerre se déroule, avec des scènes dignes d’une série de science fiction.

Dès son apparition en Chine, les pays les plus puissants sur le plan sanitaire, lui ont déclaré une guerre totale. La Chine, les Etats Unis d’Amérique, la France, l’Allemagne, pour ne citer que ceux là.

Après quatre mois d’intenses hostilités quel est aujourd’hui le rapport de force entre les belligérants sur le terrain ?

Le Civid19 étant un ennemi invisible, on ignore le nombre de virus tué dans ses rangs. Cependant, on connait le nombre d’humains décédés. On mesure également l’ampleur des effets collatéraux de la guerre menée par le Covid19 sur l’économieet la psychologie humaine.

Bref, avouons que cette première bataille est remportée par le Covid19. A part des victimes tombées sur le champ de bataille, le virus a fait de ses autres cibles potentielles, des prisonniers de guerre dans leur propre domicile.

Les généraux des humains (le corps médical) malgré ses efforts louables n’ont pas encore réussi à changer les rapports de force sur le terrain. L’ennemi arrive même à s’infiltrer dans le corps de certains généraux faisant d’eux, des agents de sa propre transmission à d’autres cibles humaines.

Face à ce constat, un changement de stratégie des humains est il nécessaire pour inverser le cours de la guerre ? On ne peut que répondre par l’affirmative.

Dans le monde, chaque pays constitue en effet une unité opérationnelle qui doit réévaluer sa stratégie en tenant compte de son contexte guerrier: impact de l’attaque conduite parl’ennemi et les moyens de riposte à la vitesse de satransmission d’une cible à une autre, en attendant la mise au point d’une arme pour sa destruction massive. C’est finalement à l’aune de cette réévaluation que les humains pourraient certainement changer la situation en leur faveur.