voir Plus
    jeudi, 22 avril 2021
    26 C
    Conakry
    «Le plaisir de vous informer objectivement sans biaise ni tabou est notre crédo». YBS

    La jounée « ville morte » de l’opposition ignorée

    L’appel lancé par l’UFDG (l’union des forces démocratiques de Guinée), et  l’ANAD à observer une ville morte ce lundi 09 novembre 2020 afin de protester contre les résultats publiés par la Cour constitutionnelle donnant vainqueur à Alpha Condé avec 59,50% n’est pas suivi à Kaloum, le centre administratif de la capitale, a constaté notre reporter.

    A 13 heures, la circulation est dense tout au long de l’avenue de la république longeant le palais sékhoutouréya  à l’hôpital Ignace Deen. Les boutiques, magasins, banques et toute l’administration fonctionnaient au rythme normal des affaires. Les citoyens  vaquaient à leurs occupations, l’ambiance  est la même pendant les jours ouvrables.

    Magassouba Camara sortant d’une banque de la place, pense qu’il faut aller à l’essentiel car c’est une peine perdue d’être toujours dans les marches et observer une ville morte.

    « Je pense qu’il y a mieux à faire que d’être dans la léthargie des marches et ville morte. Tout est fait et la cour constitutionnelle ne pourra plus revenir en arrière. Donc, il faut aller à l’essentiel. Ce que je peux demander au nouveau président Alpha Condé, c’est de recoudre le tissu social complètement déchiré et de maintenant se rendre compte qu’il a fait trop de promesses non réalisées. Qu’il sache qu’il est le président de tous les Guinéens et non des RPGistes », déclare-t-il.

    Cependant, t$ot ce matin, des échauffourées ont été signalées en haute banlieue de la capitale notamment à Wanindara.

    À LIRE AUSSI

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    PUBLIREPORTAGE