La manif du SLECG étouffée : plusieurs enseignants arrêtés, une proposition du gouvernement attendue

janvier 7, 2019 12:06

La manifestation des enseignants grévistes du SLECG (Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée) a été étouffée ce lundi 7 janvier 2019 dans l’œuf du rond-point de l’Aéroport de Conakry-Gbessia à Bonfi sur l’Autoroute Fidel Castro par les forces de l’ordre à l’aide des tirs de gaz lacrymogènes, a-t-on constaté sur place.

Dans la foulée, les forces de maintien d’ordre public ont procédé à l’arrestation de cinq enseignants grévistes. Il s’agit de Moustapha Soumah, Mohamed Ouambouno, Mohamed Pythagore, Sâa Léno et Youssouf Conté. Ils ont été aussitôt conduits au Commissariat central de Matoto. Alors que Ousmane Nourdine Sylla, lui, a été conduit à l’Escadron mobile No.3 de Matam.

Pour le moment, les enseignants ont rallié leur siège à Donka dans la commune de Dixinn où ils attendent impatiemment le contenu d’un protocole d’accord que le gouvernement va les proposer à travers le ministre conseiller spécial su chef de l’Etat Alpha Condé et chef du département  en charge de l’Industrie et des Petites et Moyennes Entreprises, Tibou Camara.