La police sévit à Kankan : Une soixantaine de motos saisies et 19 personnes interpellées

juin 6, 2018 3:39
0

Le centre-ville de Kankan reste privé de toute circulation des taxis motos. Ce, 24 heures après l’interdiction couplée à une rafle des conducteurs décidée par le préfet Aziz Diop.

Pour la journée du mardi, les forces de sécurité ont mis le grappin sur 19 personnes et saisis 60 motos selon le préfet de Kankan.

Sur les motifs du déploiement des agents de la police et de la gendarmerie, Aziz Diop dit faire valoir l’autorité de l’Etat. « J’ai fait déployer la puissance publique pour montrer que, dans un Etat de droit, n’importe qui ne peut pas faire n’importe quoi », a-t-il indiquer. Il a précisé que l’interdiction s’étendrait sur deux jours. Le temps pour l’autorité et les 3 organisations syndicales des motos taxis de Kankan, de formaliser un cadre règlementaire lié au fonctionnement de la corporation.

Même si quelques téméraires taxis maîtres continuent à travailler dans la clandestinité, c’est une bonne frange de la population utilisant ces motos pour leurs mobilités, qui est pénalisée.

Une rencontre entre autorité préfectorale et les 3 organisations syndicales des taxis motos de Kankan, est en cours pour la levée de l’interdiction.

En attendant, tous les carrefours du centre-ville de Kankan et les abords des marchés habituellement pris d’assaut par les motos taxis restent déserts. Aussi, les policiers qui en temps normal y stationnent pour requêter les détenteurs d’engins roulants, sont invisibles.

Ce qui n’empêche la poursuite des activités économiques dans la ville.