La rencontre syndicat-Etat reportée sine die : Aboubacar Soumah donne les raisons

0
1290

Initialement prévue ce mardi 29 janvier, la rencontre entre le gouvernement, le SLECG (Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée) et l’USTG (Union Syndicale des Travailleurs de Guinée) a été reportée sine die, a-t-on constaté au siège du ministère de la Fonction Publique sis à Kaloum.

Interrogé, le secrétaire général du SLECG, Aboubacar Soumah a rappelé que cette rencontre portait  sur l’officialisation du comité mixte Etat-syndicat pour l’assainissement du fichier des fonctionnaires de l’Education. « C’est un acte officiel qui va permettre à la commission de siéger et d’élaborer un programme faisant appel à tous les agents recenseurs qui seront soumis à une formation avant d’être déployés sur le terrain pour procéder au recensement», a-t-il fait savoir.

Poursuivant, Aboubacar Soumah a laissé entendre que la rencontre d’aujourd’hui est la suite logique de la première qu’ils ont eue la semaine passée. « Nous nous sommes donnés rendez-vous ce mardi au cas où l’arrêté serait signé. Mais, il se trouve qu’un des ministres signataires était absent, qu’il serait rentré hier nuit et qu’il procédera à la signature du document aujourd’hui», a-t-il dit.

S’exprimant sur la désignation du Conseiller à la Présidence chargé de l’Enseignement Supérieur, le Pr. Amadou Bano Barry dans la commission, Aboubacar Soumah dit avoir accepté ce dernier parce qu’il a été mandaté par le Chef de l’Etat.  « Je viens de recevoir l’appel de l’Inspecteur général du Travail, Alia Camara qui a déclaré que le document sera signé aujourd’hui et suite à cela, qu’il y aura la rencontre probablement demain. Nous avons accepté le Pr. Amadou Bano Barry parce qu’il est venu sur instruction du Chef de l’Etat. Nous allons ensemble élaborer un nouveau fichier et il sera contraire au fichier que lui a déjà établi», a-t-il conclu.