La signature du protocole d’accord encore reportée : Aboubacar Soumah donne les raisons !

janvier 8, 2019 11:54

Après 48 heures d’attente, le protocole d’accord entre le SLECG (Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée) et le gouvernement sera finalement signé ce mercredi 9 janvier au palais du peuple de Conakry. C’est une déclaration faite par Aboubacar Soumah secrétaire général du SLECG après sa rencontre avec l’équipe de négociateurs (23 heures 30).

Devant les enseignants qui l’attendaient impatientèrent, Aboubacar Soumah a décliné l’objectif de sa rencontre avec l’équipe de négociateurs. « Vous (les enseignants) avez démontré à la face du monde votre détermination à aller jusqu’au bout. Depuis 48 heures, nous sommes à l’attente à notre siège. Nous devrions en finir avec ce protocole d’accord. Mais le contenu en son point deux a été l’objet d’une modification de la part du gouvernement. C’est ce qui a fallu d’ailleurs mon déplacement vers l’équipe de négociateurs. Nous avons réussi à remodifier ce point d’achoppement conformément à ce qui a été initialement arrêté entre les deux parties. Nous avons apporté la correction qu’il faut à la satisfaction de la partie syndicale », a-t-il expliqué aux enseignants.

En principe, selon Aboubacar Soumah, le protocole d’accord devrait être finalisé aujourd’hui. « Il était question que les membres du gouvernement se rendent à notre siège. Mais très malheureusement, il s’est trouvé que le ministre du Budget est malade et il se trouverait sous perfusion dans une clinique de la place. Les ministres de la Fonction Publique et son homologue du Travail  étant déjà rentrés à la maison, il a été décidé de reporter la signature du protocole pour demain au palais du peuple de Conakry dans l’après-midi. A cette occasion, j’invite tous les enseignants à rallier le siège le matin pour démarrer une marche vers le palais du peuple », a lancé Aboubacar Soumah.