La SMB a versé plus de 17 millions de dollars dans le cadre de sa politique de relations communautaires en 2019

0
270

La Société Minière de Boké (SMB) a publié aujourd’hui le rapport annuel de son département des relations communautaires, qui revient sur les différentes actions menées par la SMB en termes de développement local. Depuis sa création, la SMB a toujours pris en compte le contexte environnemental et social tout au long de la chaîne des opérations.

En 2019, la SMB aura donc versé 17 324 541 dollars US dans le cadre de sa politique de relations communautaires. Ce montant correspond à trois principaux postes de dépense (exprimés ci-dessous en francs guinéens) :

  • Les projets de développement local et actions communautaires de la SMB, qui représentent un montant de 28 800 945 152 francs guinéens ;
  • Le montant total des compensations communautaires, s’élevant à 107 093 101 092 francs guinéens ;
  • Les cotisations de la SMB versées en mars 2019 au Fonds de développement économique local (FODEL), s’élevant à 37 351 377 351 francs guinéens dans la mesure où elles couvrent les exercices de la SMB de 2015 à 2018 inclus.

La SMB accorde une importance particulière à l’après-mine et à la diversification de l’économie locale, en privilégiant notamment les projets dans l’agriculture, toujours en s’appuyant sur des partenaires locaux. Dans les localités de Kaboye, Katougouma, Dapilon, Dabis et Karick-Madina, la SMB a soutenu le développement de projets agricoles et a notamment introduit la culture sous serre dans la région de Boké.

La SMB est également un acteur de premier plan pour la construction et la rénovation d’infrastructures sociales dans la région. La SMB a fait de l’accès à l’eau potable une priorité pour les communautés en zones minières. En 2019, la SMB a réparé 20 forages et réalisé 15 forages, dont trois se sont vus dotés d’aérateurs pour expulser les traces de ions de fer afin de rendre l’eau potable. La SMB a construit également en 2019 une école primaire à Katougouma avec des logements pour les enseignants, rénové la maison des jeunes à Kolaboui et construit un hangar de marché à Mansalia.

En parallèle, le département des relations communautaires participe à la vie culturelle et sportive de la région de Boké. En 2019, la SMB a organisé la seconde édition du mini-marathon de Boké qui a réuni plus de 600 participants.

Pour Fadi Wazni, Président du Conseil d’Administration de la SMB : « Notre réussite opérationnelle tient au fait que la SMB, en tant qu’entreprise citoyenne, investit dans la formation, crée des emplois, soutient le développement local et anticipe l’après-mine. Il n’y a pas de projets miniers viables sans une logique de développement durable et c’est pourquoi nous répliquerons ces principes dans tous nos projets futurs ».

« En matière d’obligations communautaires, la SMB a toujours cherché à aller au-delà de ses obligations légales, explique Frédéric Bouzigues, Directeur Général de la SMB. C’est en étant un véritable acteur du développement local qu’une entreprise minière peut réellement s’implanter dans une région et être acceptée par les populations ».

À propos de la SMB

Fondé en 2014, le Consortium SMB-Winning regroupe quatre partenaires mondiaux dans les domaines de l’extraction, de la production et du transport de bauxite : le singapourien Winning Shipping Ltd, armateur asiatique de premier plan ; UMS, une société de transport et de logistique présente en Guinée depuis plus de 20 ans ; Shandong Weiqiao, une société chinoise leader dans la production d’aluminium ; et Yantaï Port Group. L’État de Guinée, partenaire et membre du Consortium, est actionnaire à hauteur de 10%.

Alors qu’il a déjà investi près de 1,5 milliard de dollars US dans ses activités dans la région de Boké, le Consortium a également lancé le Projet Boffa-Boké, comprenant une ligne de chemin de fer de 135 kilomètres dans un corridor s’étendant du terminal fluvial de Dapilon aux nouvelles zones minières de Santou II et de Houda, et la construction et l’exploitation d’une raffinerie d’alumine dans la région de Boké. L’investissement total consenti pour l’intégralité du Projet Boffa-Boké par le Consortium est estimé à 3 milliards de dollars US.