La SMD, un partenaire sûr pour le développement communautaire

avril 23, 2018 7:02
0

La Société Minière de Dinguiraye (SMD), filiale du Groupe Nordgold en Guinée, est une entreprise responsable qui participe au développement socioéconomique des communautés locales de Siguirini (préfecture de Siguiri) et de Banora (préfecture de Dinguiraye). Cette participation diverse et variée dans le développement communautaire va de l’éducation à la formation professionnelle des jeunes en passant par l’accès à l’eau potable et l’amélioration du cadre de vie de la population (désenclavement et protection l’environnement).

Sur le plan éducatif, indépendamment des investissements faits à partir des taxes locales au développement, les efforts de la SMD sur fonds propres sont axés sur la construction, la rénovation, l’extension et l’équipement des écoles primaires et secondaires dans les villages environnants. Ainsi, en 2017 un montant de 331 075 000GNF (36 215 $) a été investi par la SMD au bénéfice des écoles communautaires.

Aussi, depuis deux ans maintenant, la Société a entrepris un projet, vivement apprécié par les bénéficiaires, de prise en charge gratuite des fournitures scolaires pour tous les élèves des 15 écoles primaires et secondaires de la communauté de Siguirini et de Banora pour un montant total sur les deux ans qui s’élève à 330 542 500 GNF (36 826 $). Désormais, aucun parent d’élèves dans cette communauté n’achète des fournitures scolaires pour ses enfants. Un soulagement pour les populations locales.

Egalement, l’appui à l’amélioration des conditions de vie des enseignants par l’octroi de primes mensuelles en argent depuis 2006 aux maîtres d’écoles et professeurs du secondaire évoluant dans toute la zone concessionnaire de la SMD est devenu une tradition qui permet la motivation et le maintien des enseignants dans les zones de Siguirini et de Banora. Ainsi, depuis 2015, un montant total cumulé de 909 450 000 GNF (101 050 $) a été payé aux enseignants par la société sur fonds propres.

En matière de formation professionnelle, 20 jeunes de la communauté ont achevé un programme de formation dont l’apprentissage de métiers en broderie layette (10 jeunes filles), l’électricité bâtiment et la plomberie sanitaire (10 jeunes garçons formés au Centre de Formation Professionnelle de Siguiri). Ce programme, initié et pris en charge par la SMD, a ciblé les jeunes non scolarisés, déscolarisés et diplômés sans emplois pour améliorer leur employabilité et faciliter leur réinsertion socioéconomique.

En ce qui concerne la formation des jeunes filles, un centre de couture a été ouvert et équipé par la SMD, en collaboration avec la commune rurale de Siguirini et l’Unicef. La remise des attestations de fin de formation aux 20 récipiendaires a eu lieu le 27 mars 2018 à Fayalala, Communauté Rurale de Siguirini.

Dans le même cadre, 10 autres jeunes de la communauté de Baraka sont envoyés en formation à Kankan par la SMD, depuis 2 ans, dans les centres de formation professionnelle de Bordo et de Ho Chi Minh, où ils apprennent les métiers de mécanique auto, chaudronnerie et électricité bâtiment. Le montant total de ces projets de formation en faveur des jeunes de la communauté est de 242 850 000 GNF (27 000 $).

La SMD s’investit également dans la fourniture d’eau potable à la population environnante et réalise régulièrement des investissements dans ce sens. En 2017, ce sont 5 forages d’eau qui ont été réalisés en faveur de 5 communautés riveraines de l’usine pour un coût de 565 000 000 de GNF (62 778 $).

Pour l’année 2018,  4 autres communautés et un établissement scolaire, le collège de Léro en l’occurrence, en bénéficieront. En plus des nouveaux forages, l’entreprise a relancé ses actions de réparation des forages dans les villages dont certains sont en panne depuis un an. Le monitoring quotidien des eaux de surface et souterraines (cas du village Carrefour) pour s’assurer de leur potabilité et de leur non contamination parachève ces actions liées à l’eau et qui visent à assurer le bien-être de la population au tour des installations de la société.

Pour contribuer à l’amélioration du cadre de vie de la population, des actions communautaires telles que l’arrosage, le ramassage des ordures, l’entretien des routes, etc. sont couramment réalisées. L’entretien des principales artères à l’intérieur des villages est régulièrement assuré ainsi que la réhabilitation des routes inter-villages en vue de faciliter la mobilité des personnes et de leurs biens dans le voisinage des installations minières (30 km de pistes ont été réhabilités par la SMD entre novembre 2017 et février 2018).

La SMD s’investit généreusement dans le soutien aux populations locales pour l’accomplissement de leur foi religieuse. Plusieurs actions ont été financées en faveur de la construction et rénovation des mosquées dans les différents villages et de l’église de Léro. A cela s’ajoute l’envoi de trois (3) pèlerins communautaires chaque année pour le pèlerinage à la Mecque. Le montant investit depuis 2 ans sur le volet religion est de 491 000 000 GNF (55 000 $).

La promotion des activités juvéniles, le sport en particulier n’est pas en reste des interventions de la SMD pour les communautés. Ces 2 dernières années, 182 512 000 GNF (20 279 $) ont été investis dans la promotion du football local, à travers la distribution d’équipements de jeux aux jeunes, la prise en charge de l’équipe de football de Léro pour sa participation aux compétitions régionales ; en plus de la réalisation de 2 terrains de jeux.

Enfin, pour limiter les effets négatifs des activités d’exploitation sur l’environnement et sur la population voisine, des mesures sont mises en œuvre, notamment au tour du parc à résidus (ou décharge de boues résiduelles de l’usine) dans la zone de Tambico, au voisinage du village Carrefour. Ainsi, suivant les conclusions d’une étude géotechnique réalisée par un cabinet spécialisé, la SMD a entamé la construction de contreforts pour augmenter la stabilité de la digue de protection de son parc à résidu.

Ces travaux de sécurisation et de protection aussi bien du parc que du village riverain sont accompagnés de dispositions complémentaires matérialisées par l’installation de piézomètres pour le monitoring permanent de la pression à l’intérieur de la digue et des balises de contrôle de stabilité.

En plus, la délocalisation du pont à la rentrée du village plus à l’Est pour l’éloigner de l’emprise de la digue, la compensation des propriétés à proximité de la zone de la digue ainsi que l’ouverture d’une route de séparation entre la zone SMD et le village Carrefour ont permis de créer un périmètre de sécurité pour les habitants du village qui ont manifesté leur joie et leur adhésion à ce projet.

Autant d’actions de développement financées par la SMD qui se rajoutent aux nombreux projets communautaires financés par les taxes locales payées par la Société.

La SMD, espoir de développement pour les communautés locales.

Service de communication SMD