Labé : arrestation des présumés voleurs de bœufs

janvier 29, 2019 11:46

Entre vendredi dernier et ce lundi 28 janvier 2019, au moins deux présumés voleurs de bétails sont tombés dans les mailles des services de sécurité avec près de 40 vaches volées dans plusieurs villages de la région administrative de Labé. Cette surprenant découverte qui est intervenue après une longue chasse aux voleurs de bétail a, à son tour, créé des soulèvements de la part des victimes. Ces dernières  demandent à ce jour qu’on leur restitue leurs bêtes sans la moindre forme de procès.

En effet, informées du mouvement d’un groupe de personnes avec plusieurs bêtes, les populations de Dionfo et environs se sont mobilisées pour barrer la route à ceux-ci. Ayant compris le piège qui se prépare, les présumés voleurs armés de fusils de chasse ont commencé à faire des tirs de sommation. C’est ainsi qu’ils se sont pourchassés pendant des heures dans la brousse. Mais finalement, avec l’aide des autorités et des services de sécurité, les populations ont pu mettre main sur l’un des présumés voleurs. Une arrestation qui a occasionné celle du présumé chef de gang avec qui,  36 vaches volées ont été retrouvées, a-t-on appris de sources concordantes.

« Le vendredi nuit, un groupe de voleurs a pris la direction de Tougué avec un nombre important de bétails. Certaines indiscrétions ont dit qu’il s’agit là de voleurs de bétails. La population s’est mobilisée. Ils les ont poursuivis jusqu’à un certain niveau, ils n’ont pas pu les avoir. Entre temps, un premier voleur a été mis aux arrêts et c’est le commissariat qui nous appelle pour nous dire que celui-ci s’est évadé des mains d’un policier », explique Tamba Oularé, le sous-préfet de Dionfo.

Une information confirmée par El Hadj Aboubacar Baldé, le maire de la commune rurale de Dionfo : « nous avons retrouvés plus de 36 vaches volées dont 11 du côté de Dionfo, une à Missira, 5 vaches à Sengouma et d’autre à Konkorein. La sécurité s’est saisie du complice Mamadou Alimou Diallo alors que le grand voleur s’appelle Mamadou Saidou Diallo. Celui-ci a grandi entre des voleurs ».

Quelques heures après l’arrestation des voleurs et la découverte des vaches volées, les victimes se sont mobilisées ce lundi 28 janvier 2019 pour tenter de récupérer leurs bêtes. Une situation qui a failli tourner au soulèvement comme le raconte ici Moussa Conté le sous-préfet de Noussy : « les gens des contrées de Dionfo, Kalan, Mombeya, Noussy ont tous déferlé par là pour venir identifier les animaux si par hasard ils peuvent trouver leur animal. C’est ce qui motive la présence de tout ce monde-là ici. Mais les gens sont venus très fâchés comme vous le constater. Il y a même des gens qui veulent se donner le droit de démolir le bâtiment du présumé voleur. Je suis en train de les sensibiliser parce que nous sommes dans un pays organisé et nul n’a le droit de se rendre justice », rappelle-t-il.

Malgré cette injonction de Moussa Conté, les victimes restent déterminées à récupérer leur bêtes vaille que vaille. El Hadj Mamadou Goundoupi Fissiria est l’une d’entre elles : « nous avons entendu parler de vache regroupées ici à Noussy. On est directement venus voir. Certains ont récupéré leurs bêtes alors que d’autres non. Moi, j’ai récupéré une vache et il reste 5 autres. Tout le monde est là et les bêtes sont parquées ici. En plus, ils sont en train de les tatouer. C’est le cas de ma vache qui vient d’être tatouée », soutient-t-il.

Pour s’assurer de la détention effective du présumé voleur, les populations des villages concernés envisagent de rallier le centre urbain de Labé pour s’entretenir avec les autorités afin de réclamer justice. Ce, après que toutes les victimes soient en possession de leur dû.