Labé : Cellou Baldé dénonce  la condamnation des militants du FNDC

0
270

Quelques heures après la condamnation par sursis de dix manifestants arrêtés en marge de la marche du front national pour la défense de la constitution, le député uninominal de Labé dénonce une condamnation « injuste » et appelle la population à resserrer davantage les rangs derrière le FNDC. Cellou Baldé estime également que cette condamnation ne va nullement intimider les manifestants qui restent déterminés à aller jusqu’au bout.

« Je suis très déçu, il faut le dire comme ça. Je suis déçu parce que je m’attendais à une relaxe pure et simple conformément aux plaidoiries de l’avocat parce qu’aujourd’hui, ce sont des gens qui sont sortis pour défendre la constitution actuelle et pour lutter contre la nouvelle constitution en gestation et contre un troisième mandat », dénonce-t-il.

Revenant à la charge, Cellou Baldé parle d’une justice à double vitesse : « je crois que le droit de manifester est consacré par notre constitution. Ce sont en tout cas des citoyens qui sont sortis exprimer un droit constitutionnel qui ont été condamnés à une peine de six mois bien qu’assortis de sursis. Mais, c’est une peine qui ne devrait pas être à mon avis parce qu’aujourd’hui, ces citoyens ont exercé un droit constitutionnel. Ils ont laissé ceux qui sont en train de violer la loi, qui sont en train de faire la promotion du 3eme mandat, et on condamne de simples citoyens qui sont sortis exercer un droit constitutionnel ».

Ainsi, la défense décide de ne pas interjeter appel : « je ne pense pas qu’on va interjeter appel. On ne va pas interjeter appel. Nous allons laisser libre court à cette décision-là. Mais l’histoire retiendra que la justice a condamné des innocents, des gens qui étaient là juste pour réclamer un droit ou pour exprimer un ras-le-bol par rapport aux velléités du pouvoir en place de faire en sorte que monsieur Alpha Condé soit au pouvoir à vie. L’histoire retiendra cela. Mais comme ils ont, eux, la liberté, ils ont, eux, un emprisonnement avec sursis, nous allons les récupérer et nous allons continuer le combat. Ça ne va pas nous arrêter et ça ne peut pas nous intimider », déclare le député Cellou Baldé.

Après la publication du verdict intervenu vendredi soir, c’est ce samedi matin que les dix manifestants du FNDC ont recouvré leur liberté.